De l'esprit des lois montesquieu

Pages: 12 (2862 mots) Publié le: 7 février 2011
« De l’esprit des lois » Montesquieu

« Lorsque, dans une même personne ou dans le même corps de magistrature, la puissance législative est réunie à la puissance exécutrice, il n'y a point de liberté ; parce qu'on peut craindre que le même monarque ou le même séant ne fasse des lois tyranniques, pour les exécuter tyranniquement ». Ainsi, John Locke avait lui-même établie une conception de lasociété idéale dans son « second traité du gouvernement civil » de 1690. On retrouve une certaine continuité de cette idéologie à travers un traité de Charles-Louis de Secondat, baron de Montesquieu. En effet, c’est plus particulièrement le chapitre XI « De l’esprit des lois » de 1748 qui se rapproche des pensées de John Lock. Celles-ci se rejoignent puisque tous deux prônent la séparation despouvoir pour aboutir à plus de liberté.
Cette théorie de séparation des pouvoirs caractérise alors une époque de contestation idéologique de l’Ancien Régime, c’est notamment ce que l’on appel le siècle des lumières qui lui, tire son nom d’un mouvement intellectuel, culturel et scientifique. Il s’agit avant tout d’une philosophie du XVIIIème siècle, qui repose sur une révolution intellectuelle deDescartes mettant en avant certaines valeurs telles que la liberté et l’égalité, s’opposant alors au système hiérarchique de l’Ancien Régime où le roi au dessus de tous est l’arbitre suprême.
Par ailleurs, le siècle des lumières est une des conséquences de la Révolution française de 1789. Si celle-ci a eu lieu c’est aussi en raison de l’affaiblissement de la monarchie absolue sous le règne de LouisXVI, en raison de nombreuses réformes libérales, telles que l’abolition de la question, état civil des protestants, décentralisation… réformes qui ont ainsi accrues la liberté des Français. On tendait donc à la constitution d’une Monarchie libérale. On constate donc que par son affaiblissement, la monarchie laisse place aux idéologies des lumières. Mais il faut savoir que les philosophes necherchent pas à briser les pouvoirs du Roi, mais au contraire, ils veulent l’améliorer et l’éclairer. Avant tout, ce qu’il ne reconnaisse pas, c’est le droit divin du Roi
De grands philosophes se succèdent et le plus célèbre reste, pour certains, Montesquieu. Il est donc l’un des penseurs de l’organisation politique et sociale sur lesquelles il va influencer les sociétés modernes. C’est notammentdans son roman épistolaire « Les lettres persanes » publié en 1721, que celui-ci commence à contester la monarchie absolue. Puis, à travers « De l’esprit des lois » il exprime alors son adhérence aux conceptions de l’aristocratie qui est la « première » classe à dénoncer la monarchie absolue. Il va cependant combiner les idées des aristocrates au constitutionnalisme anglais avec la division dupouvoir tel qu’il le présente dans cet extrait « De l’esprit des lois ». Partisan du libéralisme politique, Montesquieu développe donc une conception inspirée d’Aristote qui tend à une meilleure organisation politique a travers une Constitution. Ainsi sa conception de séparation des pouvoirs dans un Etat est un principe fondamental à la garantie la liberté des individus et plus particulièrement laliberté politique.
On se demande alors, en quoi la séparation des pouvoirs dans un Etat peut-elle conduire à une garantie de la liberté politique ?

A travers sa conception libérale, Montesquieu démontre l’importance de l’existence de la liberté politique dans un Etat et constate que celle-ci n’est accessible que dans les gouvernements modérés (I). Il établie donc la théorie de la séparation despouvoirs permettant de faire de la France, un Etat modéré. La séparation des pouvoirs est alors un système fondamental pour l’existence de la liberté politique (II).

I- Une conception libérale de la société selon Montesquieu
A travers « De l’esprit des lois » on constate que Montesquieu a pour but de combattre le l’absolutisme. Il va alors distinguer les différents gouvernements qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'esprit des lois montesquieu
  • Montesquieu, l'esprit des lois
  • Montesquieu, « de l’esprit des lois », 1748
  • L'esprit de lois Montesquieu
  • Commentaire montesquieu de l'esprit des lois
  • Montesquieu "de l'esprit des lois"
  • Montesquieu, de l'esprit des lois EAF
  • Commentaire l'esprit des lois Montesquieu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !