Delinquance juvenile

3610 mots 15 pages
Le lien familial aujourd’hui : crise et solidité

Plan : I) Rôle de la famille et évolution du lien familial
1) Le lien familial
2) Evolution du lien familial
3) Explications

II) De nouveaux enjeux des politiques économiques et sociales liés à la crise de la famille. 1) Solidarité familiale/ solidarité publique 2) Dissociation familiale et délinquance juvénile 3) Exemple de mesures qui s’inscrivent dans une perspective de « macro régulation » de la famille

III) Peut-on légitimement parler de crise du lien familial ?
1) Le lien familial : un lien naturel ?
2) La famille : institution en crise ou institution changeante ?

Introduction
Avant d’aborder le thème de la crise de la famille, de ses manifestations et de ses causes, il convient de définir le rôle même de la famille dans la vie d’un individu pour ensuite comprendre en quoi cette crise modifie le lien social et induit de nouveaux enjeux dans les politiques économiques et sociales.

I) Rôle de la famille et évolution 1) Le lien familial

A) DEFINITION de la FAMILLE
Selon Robin (2005) (j’ai trouvé ca, c’est intéressant mais je ne sais pas ce que c’est « Robin 2005 » !!) les membres du système familial établissent des liens pour maintenir la cohésion du groupe, et ce, par la loyauté familiale et le mythe familial. La loyauté familiale est une force régulatrice du système familial qui marque l’appartenance au groupe et sert à la survie de celui-ci. Elle se manifeste face au risque de désengagement de l’un de ses membres. Être un membre loyal du groupe familial implique l’intériorisation des attentes du groupe et un comportement en accord avec ces injonctions intériorisés. Le mythe familial, lui, est constitué par les systèmes de croyances véhiculés par la mémoire familiale. Il définit les règles de comportement et le type de relations que les membres du groupe doivent établir entre eux et avec le monde extérieur (Robin, 2005).

Pour définir la famille de

en relation

  • Delinquance juvenile
    2407 mots | 10 pages
  • La délinquance juvénile
    372 mots | 2 pages
  • Délinquance juvénile
    20329 mots | 82 pages
  • delinquance juvenile
    906 mots | 4 pages
  • La délinquance juvénile
    2308 mots | 10 pages
  • delinquance juvenile
    1653 mots | 7 pages
  • Delinquance juvénile
    377 mots | 2 pages
  • Délinquance juvénile
    2177 mots | 9 pages
  • Delinquance juvénile
    281 mots | 2 pages
  • La délinquance juvénile
    4722 mots | 19 pages