droit des entreprises en difficultés

Pages: 6 (1339 mots) Publié le: 11 février 2014

Taylor et l'Organisation Scientifique du Travail :

Introduction

Taylor et le taylorisme n'avaient pour seule obsession que le travail encore et toujours plus. Comme l'illustre cette célèbre phrase qu'il eut dit à l'ouvrier Michael Johnson Shartle : « On ne vous demande pas de penser ; il y a des gens payés pour cela, alors mets-toi au travail. »
L'organisation scientifique du travail(O.S.T), base de la deuxième Révolution Industrielle à la fin du XIXème siècle, est une méthode de gestion et d'organisation des ateliers de production, dont les principes ont été développés et mis en application industrielle par Frederick Winslow Taylor (1856 - 1915 ) et qui est liée à l'essor des sciences de gestion et du management. F. S. Taylor se rend compte que la vision traditionnelle etartisanale du travail favorise les comportements individualistes et ruine l'efficacité collective. Pour lui, il faut revoir complètement les principes de collaboration et d'organisation du travail en atelier et usine. Son étude porte sur les conditions nécessaires pour améliorer la productivité des ouvriers, auxquelles une approche méthodique s'impose. La hausse de la productivité et donc du profitest le résultat principal de ce concept qui ne cherche rien de plus, rien de moins.
Les objectifs de Taylor : il compte atteindre ses objectifs d'augmentation de la productivité au travail en réduisant les temps morts au travers de plusieurs principes :
 -    décomposition, parcellisation des tâches, une tâche simple et répétitive par ouvrier. Ils n'ont pas de responsabilités et ne font preuved'aucune initiative. C’est une division horizontale.
-    chronométrage, qui permet  « la chasse à la flânerie » et la mise en place d'un temps optimum.
-    séparation entre le bureau des méthodes, qui regroupe les ingénieurs qui pensent et conçoivent, et les ouvriers qui exécutent. C’est une division verticale. 
- rémunération au rendement, afin de motiver "à la carotte".
Les ouvriersrecrutés provenant principalement de la campagne et étant défavorisés, il y a une certaine garantie d’une non syndicalisation, ainsi qu'une tendance à limiter les revendications.
Il a voulu supprimer le pouvoir des ouvriers qualifiés, en donnant naissance à l'OS ( Ouvrier Spécialisé), ce qui créa ainsi une main d’oeuvre docile, mais mettant ces ouvriers dans des conditions de travail pénibles. Letravailleur ne s'appuie plus sur son savoir faire mais sur l'application des procédures ; c'est la fin de l'artisanat. Qualifié entre autres de système d'exploitation, il aura été le moteur de la conscience de classe et de la lutte des classes ( revendications ouvrières ayant contribuées à l’émergence de classes ouvrières ). Il recherche le meilleur geste que l’ouvrier doit faire pour chaque tâcheà effectuer, c’est-à-dire le « One Best Way », pour éviter la flânerie systématique et augmenter les cadences afin d’augmenter la productivité.
Les buts recherchés par l'organisation taylorienne : Tout d’abord, il a pour but d’accroître les gains de productivité des entreprises par la standardisation des produits et de l’intensité du travail, les salariés travaillent plus vite et mieux car ilsfabriquent continuellement la même chose. Ensuite, le taylorisme a permis l’accroissement de la croissance économique par un essor de l’industrie car ces industries ont produit en masse ce qui a entraîné une consommation de masse car il y a plus de travailleurs donc de personnes rémunérées et parce que grâce à la production de masse les prix sont moins élevés. A cela s’ajoute un plein d’emploi, letaylorisme est caractérisé comme étant une machine à créer des emplois.

Problématique: le taylorisme est-il mort ET enterré ?

Annonce du plan: 1. Vert la mort du Taylorisme
 1.1 Limites économiques
 1.2 Limites sociales
2. Renaissance: le Néo Taylorisme ou la seconde vie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Droit des entreprises en difficulté
  • Droit des entreprises en difficultés
  • droit des affaires : entreprises en difficultés
  • Droit européen des entreprise en difficultés
  • Droit des entreprises en difficulté
  • Cours de droit des entreprises en difficultés
  • Fiches droit des entreprises en difficulte
  • Cours droit des entreprises en difficulté

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !