Du bellay les regrets

Pages: 7 (1647 mots) Publié le: 14 mars 2011
Du Bellay, sonnet 19 LES REGRETS
 
 
 
 
Toute problématique devant être une problématique littéraire, nous aurons pour but de montrer comment l'expression des formes de l'exil, par un jeu systématique de ruptures et d'antithèses, permet au poète de fonder, outre une nouvelle morale, un nouveau mode d'écriture.
I : Un poème structuré selon des lignes de faille
Le sonnet est sillonné pardes lignes très violentes de démarcation qui opposent autant les protagonistes que les lieux. Seul le temps est commun: "cependant que tu dis... je me pourmène seul".
* Le jeu des diathèses verbales fait apparaître une opposition entre les 1° et 2° personnes de la communication: un "tu" défini par son entourage (la Cour) et ses valeurs ( un certain type d'écriture, à la fois d'ordre amoureux-influence pétrarquiste- et d'ordre épique -l'héroïsme de la Franciade, nouveau Virgile) en qui il est facile de reconnaître Ronsard, un "je" qui occupe plus de vers (un quatrain et presque tout un tercet) mais oppose à l'activité à la fois variée et valorisée du premier une solitude que seule la nature comble.
Le premier parle ("tu dis"), le second "regrette" obstinément, la répétion par trois fois àdes moments différents des vers martelant l'idée de vide, la déploration du "manque" que signifie le mot. d'un côté, une parole active dans un contexte qui la stimule et lui donne sens (rappeler le contexte culturel de la Cour d'Henri II); de l'autre, une structure verbale, certes transitive (regretter quelque chose) mais qui s'exprime en creux, émettant une voix stérile, passive sous l'égide del'adjectif "seul", placé tôt dans le quatrain comme la clé d'une partition de musique.
Un troisième type d'énonciation intervient à la fin du sonnet : on conserve la première personne mais celle-ci disparaît en tant que telle, masquée derrière la forme non personnelle du participe présent ("ne voyant") ou la forme "objet" du pronom ("me"), mystère d'une 1° personne qui ne se définit plus que parcette antonomase toujours mystérieuse ("ce que possède moins celuy qui plus y pense") et par cet état clivé que figure l'oxymore ("espoir malheureux") qui redouble dans la personne la ligne de faille qui parcourt tout le sonnet et qui délimite de façon spectaculaire l'expression binaire de l'espace dans le poème.    
* Un espace tout aussi fracturé:
Tandis que la simultanéité du temps rapprocheles protagonistes ("cependant que..."), l'éclatement de l'espace les sépare les irrémédiablement; les données en fait sont plus complexes: 3 espaces sont dessinés dans le poème.
Le premier n'est pas défini autrement que par l'aura qui l'irradie, celle de la grâce du Prince qui "estime digne" le poète.
Le second est celui que hante Du Bellay: ce lieu n'a aucune spécificité par lui-même; il doitdonc se définir par sa seule réalité géographique ("la rive Latine") dont on comprend toutefois, par l'imprécision même, que Du Bellay cherche davantage à jouer sur les intertextualités (et se glisser dans les pas d'Ovide) qu'à informer avec justesse le lecteur. La "rive", en écho aux Tristes se charge des douloureuses connotations de l'exil et de la barbarie. Il faudra attendre le dernier tercetpour  que le seul déictique ("icy") introduise la seule image physique de ce lieu: les "monceaux pierreux", vestige stérile d'une culture déchue (on reviendra sur la dimension morale de l'évocation). Que le substantif qui "porte" le sens n'indique qu'une notion de quantité, déqualifiant le substantif "pierre" en un simple qualificatif participe à renforcer l'idée à la fois d'inhumanité mais ausside déchéance que mime la syntaxe.
Quant au dernier espace créé par le poète, il éclôt douloureusement d'un manque, d'un vide; il naît du "regret", plainte élégiaque qui fait jaillir comme en creux l'espace mythique du souvenir. Celui-ci peut alors se dérouler comme en un rêve, par accumulation, simple coordination qui fait se succéder les éléments naturels qui en constituent la couleur, la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les regrets du bellay
  • Les regrets Du bellay
  • Du Bellay
  • Les regrets de du bellay
  • Du bellay, les regrets
  • Les regrets de du bellay
  • Les regrets de du bellay
  • Les regrets de du bellay

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !