Epictète

972 mots 4 pages
Epictète

Commentaire du texte d’Epictète
Fils d'esclave et lui-même esclave, Epictète a suivi les leçons du philosophe stoïcien Musonius Ruffus. Affranchi par l'Empereur Néron, il devient avec Marc-Aurèle et Sénèque adepte du « nouveau stoïcisme ». C'est grâce à l'un des ses disciples, Arrien, que l'on connaît ses réflexions et règles de conduite. Dans un style direct, on appréhende sa pensée qui, alliant dialectique et morale, prône une grande rigueur de conduite dans les relations humaines. Comme tous les stoïciens, Epictète pensait que le monde était soumis à un ordre constant, auquel ne peut rien changer. Par conséquent, nous ne pouvons modifier à notre gré ce qui se passe dans la nature, dans la société… Il est donc nécessaire de concevoir une norme permettant de déterminer la raison ou la réalité de chaque chose. Dans les Entretiens, Epictète (ou plutôt son disciple Arrien, qui a écrit les leçons de son maître) traite notamment du besoin de définir cette norme. Il montre le caractère irrecevable des opinions et ainsi, développe encore la notion de vérité, constitutive de la philosophie.
Nous analyserons donc, dans un premier temps, la démarche intellectuelle et argumentative d’Epictète, avant d’étudier l’intérêt philosophique de ce texte.
Dans le texte étudié, Epictète traite de l’insuffisance des opinions pour parvenir à la vérité tant recherchée. Leur subjectivité, le fait qu’elles ne puissent être tenues pour acceptables que dans certaines situations suffisent à les considérer comme un obstacle à la vision philosophique du monde, une vision qui se doit d’être universelle et acceptée par tous. Une opinion ne pouvant pas être partagée par tous se heurte à d’autres opinions et des conflits que l’on pourrait éviter éclatent.
Il se demande donc s’il existe une voie, celle de l’opinion étant une impasse, pour enfin pouvoir accorder les diverses opinions. Epictète en vient ainsi à évoquer une norme, qui permet de vérifier la réalité, le bien-fondé d’une

en relation

  • Épictète
    370 mots | 2 pages
  • Epictète
    1418 mots | 6 pages
  • Epictète
    3323 mots | 14 pages
  • Epictète
    294 mots | 2 pages
  • Épictete
    286 mots | 2 pages
  • epictète
    288 mots | 2 pages
  • Epictete
    1850 mots | 8 pages
  • Epictete
    439 mots | 2 pages
  • Epictete
    2395 mots | 10 pages
  • Epictète
    450 mots | 2 pages