Etre juste esy-ce traiter tout le monde de la même manière

1773 mots 8 pages
B. Etre juste est-ce traiter tout le monde de la même manière? On pourrait penser spontanément que traiter chacun à égalité, c’est être juste.
1° d’abord parce que désormais nous considérons que l’égalité devant la loi en droits et en devoirs est indiscutable. On ne peut plus adhérer à la critique que faisait PLATON de la démocratie jugeant que dans le peuple certains n’étaient pas aptes à exercer la liberté politique.
2° : Reconnaissant désormais à chaque homme une dignité absolue, il nous est impossible de mettre un homme au-dessus des autres hommes. Chacun exige la même considération donc le même traitement.
3° : La démocratie moderne a la passion de l’égalité comme le souligne TOCQUEVILLE, et c’est à partir de cette notion qu’elle pense tout. Ceci dit, traiter tout le monde de la même manière peut se révéler injuste ou porteur d’inégalités. Tout dépend d’abord de la manière dont on traite tout le monde et peut être comme le souligne ARISTOTE du domaine dans lequel on est. Selon lui dans le domaine politique et dans les échanges économiques, ce qu’il appelle la justice directive: ce qui est juste c’est l’égalité arithmétique : un citoyen = un citoyen ou un acheteur = un acheteur, il faut que l’équilibre soit rétabli par la peine égale au dommage subi, que tout criminel tombe sous le coup de la loi. Par contre, dans le domaine de la justice distributive, lorsqu’il s’agit de décider des charges, des récompenses, des avantages ( et aujourd’hui des aides sociales) : ce qui est juste, c’est l’égalité géométrique. Et c’est alors par rapport à un troisième terme qu’on va évaluer chacun et répartir ou distribuer à proportion selon le mérite, les besoins, le travail ce qui est du à chacun ou ce qu’il doit…
Les distinctions d’ ARISTOTE pourraient justifier un État providence devant corriger les inégalités naturelles ou sociales par des traitements inégaux ou adaptés à chacun. Pour certains, l’État providence est un État qui va au-delà de ses missions premières,

en relation

  • Les vieux-croyants moscovites : le problème de conservation de l’identité traditionnelle
    21164 mots | 85 pages
  • Droit public premiere année de droit
    23191 mots | 93 pages
  • Droit Administratif des Biens 2
    11358 mots | 46 pages
  • Mémoire
    13299 mots | 54 pages
  • droit privé semestre 1
    45425 mots | 182 pages
  • Audit et gestion des immobilisations
    24591 mots | 99 pages
  • Cour de droit pénal licence 2
    27680 mots | 111 pages
  • Cours Finance
    35435 mots | 142 pages
  • Fonction publique
    30990 mots | 124 pages
  • Maroc solidaire
    53205 mots | 213 pages