Faut-il être seul pour prendre conscience de soi-même?

3089 mots 13 pages
L'homme est le seul animal qui dispose d'une conscience réflexive, c'est à dire qui est capable de penser lui-même et de vivre dans la singularité : dire "je suis moi-même", c'est dire "je ne suis pas un autre et j'assume la responsabilité de mon originalité". Mais, en même temps l'homme est aussi un être social qui subit l'influence des autres et on peut se demander si cela ne le conduit pas nécessairement au conformisme. Alors autrui est-il un obstacle à l’acquisition du soi-même ou au contraire le déterminant de la constitution de soi ? Dans un premier temps, il semble bien qu'on ne puisse être soi que dans la solitude qui nous préserve de l'influence d'autrui. Cependant placés dans une solitude absolue serions-nous vraiment capables d'être ? Si la réponse est négative, alors comment l'autre peut-il me constituer ?

La conscience est une donnée immédiate de la vie. En effet, il est impossible de représenter la conscience. Imaginer, percevoir, distinguer, réfléchir, juger, etc sont autant d’actes qui ne prennent de sens que dans la mesure où ces actes sont présents à la conscience. Si l’homme est, comme le dit Heidegger, un « être-au-monde », ou en d’autres termes, un être vivant en société, au contact d’autrui, nécessairement la société tend à instituer des normes auxquelles l’homme est contraint de se conformer car il est bien vu de se comporter comme les autres. En effet, l’étude de la dynamique des groupes montre que chaque groupe institue des normes et des règles que chacun est tenu de respecter et toute originalité est donc vue comme une marginalisation. Mais qu’est-ce qu’être soi-même ? Est-ce se plier au comportement des autres, faire comme eux ? Ou alors est-ce se singulariser, garder son authenticité et ses manières de faire ? La logique tendrait à cette deuxième attitude, mais la construction du soi-même que nous pensons être propre à chacun d’entre nous n’est-elle pas influencée par les différentes normes des différents groupes auxquels nous

en relation

  • Est-ce dans la solitude que je me découvre ?
    2201 mots | 9 pages
  • Conscience morale
    1881 mots | 8 pages
  • Conscience de soi
    2935 mots | 12 pages
  • faut il etre seul pour etre soi meme
    2800 mots | 12 pages
  • Peut-on prendre conscience de soi tout seul ?
    1241 mots | 5 pages
  • Philo
    2770 mots | 12 pages
  • Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi?
    1441 mots | 6 pages
  • La connaissance de soi est-elle un exercice solitaire ?
    3291 mots | 14 pages
  • Autrui peut-il m'aider à me connaître ?
    3360 mots | 14 pages
  • Comment puis-je savoir qui je suis ?
    2675 mots | 11 pages