Fiche auteur ses terminale

353 mots 2 pages
* Adam Smith : croit en la possibilité d’une croissance durable en raison des effets positifs de la division du travail (spécialisation), qui est source de gain de productivité considérable. * David Ricardo : La loi des rendements décroissant = arrivé à un certain stade, la croissance ne peut pas être durable, mais elle est stationnaire. (croissance zéro). Selon lui, la croissance tend vers un état stationnaire en raison des lois des rendements décroissant. (Augmentation des couts de production et baisse de la rentabilité du projet) * Karl Marx : L’accumulation du capital est un facteur de concentration (entreprise puissance contrôlant le marche.) d’un point de vue social, cette accumulation tend à renforcer l’inégalité et l’antagonisme entre la bourgeoisie et le prolétariat. = Loi de la baisse tendancielle tu taux de profit. * Keynes : L’intervention de l’état permet une régulation de l’activité économique, et la main invisible ne permet d’assurer une croissance stable. En situation de crise on est obligé de régulé par l’état. Dans la vision Keynésienne la croissance est par nature instable, elle peut être lié à du sous emploi (chômage). Il n’existe aucun mécanisme qui garantisse automatiquement la réalisation d’une croissance équilibrée. Keynes s’oppose à la vision libérale du marché autorégulatrice et en cas de crise l’Etat doit intervenir. * Chômage keynésien : il découle de ce qui se passe sur le marché des biens et service. Si l’employeur anticipent des problèmes de débouché, ils définissent leur niveau de production en conséquence et n’investissent pas ou peu, de sorte que tout ce qui souhaitent travailler ne peuvent trouver satisfaction pour ce niveau de production.

* Joseph Schumpeter : pour exprimer la croissance il attribut un rôle clé à l’innovation et à l’entrepreneur qui prend des risques. Ce risque est le vecteur principal du progrès technique. * Robert Solow : La croissance exogène. L’investissement est le facteur

en relation

  • Aide
    2492 mots | 10 pages
  • Eco droit
    1999 mots | 8 pages
  • Methode de tpe
    1420 mots | 6 pages
  • Divers
    666 mots | 3 pages
  • Les limites du pib
    1149 mots | 5 pages
  • Frankestein
    1832 mots | 8 pages
  • Etude carnet de bord
    3269 mots | 14 pages
  • Plan de formation
    916 mots | 4 pages
  • gtff
    1193 mots | 5 pages
  • Histoire
    365 mots | 2 pages