Fiche personnage du colonel chabert

Pages: 14 (3262 mots) Publié le: 3 mars 2013
Les personnages principaux et secondaire dans Le Colonel Chabert
De l’enfant trouvé au colonel Chabert, fier de ses mérites a) Un enfant trouvé Le colonel est un enfant trouvé, abandonné par des parents inconnus. « Si j’avais eu des parents, tout cela ne serait peut-être pas arrivé ; mais il faut vous l’avouer, je suis un enfant d’hôpital », dit le colonel au cours du récit de sa vie. Il n’adonc, à l’origine, ni nom, ni famille. Il est seul et sans soutien, à la différence de ses contemporains à qui les parents ont donné à la naissance un prénom et qui ont hérité de leur nom et, éventuellement, de leurs titres. | |
b) L’Empereur, un nouveau père Mais il s’est, de façon originale, fabriqué sa propre identité, trouvé seul une famille. Fils de l’Empire, il perdra son pèrelorsque l’Empire s’écroulera : « Je me trompe, j’avais un père, l’Empereur ! Ah ! s’il était debout, le cher homme ! et qu’il vit son Chabert, comme il me nommait, dans l’état où je suis, mais il se mettrait en colère ». c) « Moi, Chabert, comte de l’Empire » À la différence des aristocrates de l’Ancien Régime ou de la Restauration, comme le comte Ferraud, Chabert n’a pas d’arbre généalogique quipermette de retrouver son nom et son titre. Mais il lui a été possible de se faire un nom grâce à Napoléon qui n’hésitait pas à donner un titre et un nom à ses soldats : « moi, Chabert, comte de l’Empire ! » dit-il fièrement à Derville. Il s’agit en effet d’une période particulière de l’histoire. Après la Révolution, il était possible de se faire un nom, ce qui était inenvisageable sous l’AncienRégime où l’on héritait du nom et du titre de ses ancêtres. Pour commencer, il n’est que Hyacinthe, dit Chabert. Ce surnom devient un nom, auquel on attache le grade de colonel et le titre de comte. Il acquiert une distinction : grand officier de la Légion d’honneur. Il a donc conquis et mérité son nom lui-même, grâce à son courage, et peut en être fier. Il évoque aussitôt cette identité indissociablede son prestige militaire lorsqu’il se présente à deux reprises au début, car c’est dans cette identité-là, de militaire au passé glorieux, qu’il se reconnaît. Plus tard, il perdra cette fierté et son moi ne sera plus qu’un numéro. 2. De la perte de soi à la quête de soi a) Celui qui est mort à Eylau La première fois qu’il apparaît dans le roman, il est vu selon le point de vue des clercs del’étude de la rue Vivienne. Ceux-ci, comme le lecteur, ignorent qui il est : il est d’abord désigné par le vêtement qu’il porte, ce qui l’annihile : « Allons ! encore notre vieux carrick ! », puis par une périphrase : « un inconnu ». Les clercs l’ignorent comme s’il n’existait pas. Les commentaires qu’ils font à son sujet après son départ tournent autour de son apparence et de son identité. De quoi a-t-ill’air ? « d’un déterré ». Qui est-il ? « quelque colonel », « un ancien concierge », « un noble », « un portier ». Les clercs rient, le croient fou. Cette première approche du personnage et ce premier regard sur lui sont révélateurs : ils annoncent la nouvelle façon que les gens ont de le considérer depuis qu’il est passé pour mort. Il est le seul à se désigner par son nom. Les autrespersonnages et le narrateur lui-même le désignent autrement, par des périphrases ou des termes génériques comme « le vieillard ». Dans le récit qu’il fait de son passé à Derville, il insiste sur le fait qu’à chaque fois qu’il racontait son histoire, on le prenait pour un fou et se moquait de lui : « mes camarades de chambrée se mirent à rire », « traité de fou lorsque je racontais mon aventure ». b) Lesacrifice de soi par amour La comtesse a très bien compris que le colonel donnera sa vie pour la sauver. Peu à peu, en effet, le colonel, heureux de sacrifier son bonheur par amour, se défait de son identité : « Ma chère, dit le colonel en s’emparant des mains de sa femme, j’ai résolu de me sacrifier entièrement à votre bonheur ». Ce à quoi elle répond : « Songez donc que vous devriez alors...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiche de lecture de colonel de chabert
  • Fiche de lecture "Le colonel Chabert"
  • colonel chabert
  • Le colonel chabert
  • Colonel chabert
  • Colonel chabert
  • Le colonel chabert
  • Le colonel chabert

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !