Francais devoire 1cned

Pages: 10 (2367 mots) Publié le: 10 septembre 2012
Objet d’étude : Le roman et la nouvelle au XIXe siècle : réalisme et naturalisme
Objectifs du devoir
Ce premier devoir évalue votre apprentissage de la lecture méthodique sur un extrait d’un roman réaliste.
Pour réaliser ce devoir, vous devez maîtriser les connaissances acquises dans la première séquence sur le roman et la nouvelle réalistes et naturalistes :
– savoir reconnaîtreles caractéristiques des mouvements réaliste et naturaliste à partir des études menées dans la séquence ;
– connaître les caractéristiques des genres narratifs que sont la nouvelles et le roman ; – savoir expliquer un texte narratif.
Vous devez donc avoir au préalable réalisé les exercices autocorrectifs qui vous ont entraîné(e) à la technique de la lecture analytique, avoir lu etassimilé les Fiches méthode.
Texte : Guy de Maupassant, Extrait de Une vie (1883)
Une vie ou l’humble vérité est un roman de Guy de Maupassant paru en 1883. Jeanne Le Perthuis des Vauds, personnage central, est, au début du roman, une jeune fille de 17 ans, généreuse, heureuse et pleine d’espérance. À peine sortie du couvent1, elle tombe amou- reuse de Julien de Lamare et se marie aveclui. Ce mariage est très vite une terrible désillu- sion. Non seulement son époux la délaisse et la traite avec dureté, mais encore elle découvre
1. couvent : pensionnat de jeunes filles dirigé par des religieuses.
Devoir 1 – FR20-12 29
qu’il la trompe avec sa servante Rosalie, qu’elle considère comme une amie. Celle-ci a même eu un enfant de lui, à la naissance duquel Jeanne étaitprésente. Jeanne elle-même tombe enceinte. Son accouchement se situe au chapitre 8 (dans un roman de 14 chapitres), juste après cette découverte bouleversante. Extrêmement déprimée, elle a même songé au sui- cide. L’accouchement se déclenche avant la date prévue.
Et la malade, de temps en temps, poussait une faible plainte.
Pendant deux heures, on put croire que l’événement se feraitlongtemps attendre ; mais vers le point du jour, les douleurs reprirent tout à coup avec violence, et devinrent bientôt épouvantables.
Et Jeanne, dont les cris involontaires jaillissaient entre ses dents serrées, pensait sans cesse à Rosalie qui n’avait point souffert, qui n’avait presque pas gémi, dont l’enfant, l’enfant bâtard, était sorti sans peine et sans tortures.
Dans son âmemisérable et troublée, elle faisait entre elles une comparaison incessante ; et elle mau- dissait Dieu, qu’elle avait cru juste autrefois ; elle s’indignait des préférences coupables du destin, et des criminels mensonges de ceux qui prêchent la droiture et le bien.
Parfois la crise devenait tellement violente que toute idée s’éteignait en elle. Elle n’avait plus de force, de vie, deconnaissance que pour souffrir.
Dans les minutes d’apaisement elle ne pouvait détacher son œil de Julien ; et une autre douleur, une douleur de l’âme l’étreignait en se rappelant ce jour où sa bonne était tombée aux pieds de ce même lit avec son enfant entre les jambes, le frère du petit être qui lui déchirait si cruellement les entrailles. Elle retrouvait avec une mémoire sans ombres lesgestes, les regards, les paroles de son mari devant cette fille étendue ; et maintenant elle lisait en lui, comme si ses pensées eussent été écrites dans ses mouvements, elle lisait le même ennui, la même indifférence pour elle que pour l’autre, le même insouci d’homme égoïste, que la paternité irrite.
Mais une convulsion effroyable la saisit, un spasme si cruel qu’elle se dit : « Je vaismourir. Je meurs ! » Alors une révolte furieuse, un besoin de maudire emplit son âme, et une haine exaspérée contre cet homme qui l’avait perdue, et contre l’enfant inconnu qui la tuait.
Elle se tendit dans un effort suprême pour rejeter d’elle ce fardeau. Il lui sembla soudain que tout son ventre se vidait brusquement ; et sa souffrance s’apaisa.
La garde et le médecin étaient...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Devoire francais
  • Devoire
  • devoire
  • Devoire
  • Devoire
  • devoire skype
  • Devoire histoire
  • Liberte et devoire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !