Francais

Pages: 6 (1843 mots) Publié le: 15 septembre 2015
Le châtiment suprême de la peine de mort, question hautement sensible encore aujourd'hui dans des pays comme la Chine ou les États-Unis. Maximilien Robespierre, dans un discours de 1791, VH dans un roman, Le Dernier jour d'un condamné en 1832 et Albert Camus dans ses Réflexions sur la guillotine en 1957,ont cherché à convaincre de son abolition.

Comment ?

Chez Robespierre, dirigeant de laRévolution française et futur chef d'orchestre de la Terreur, l'argumentation est directe. Il s'adresse aux législateurs, en s'appuyant sur un argument d'autorité : la peine de mort est contraire aux lois divines. Son discours s'articule sur deux preuves complémentaires : la peine de mort dérègle l'ordre social et elle est inefficace en matière d'ordre public car elle ne dissuade pas. Enfin, pourRobespierre, peine de mort et pays libre sont antinomiques. Deux cents ans plus tard Camus rejoint Robespierre sur la question du désordre social créé par la peine de mort. Mais, ne s'adressant pas à des Parlementaires, son argumentation directe également s'appuie sur un exemple, une narration exemplaire, le récit, tiré de sa vie personnelle, de l'expérience de son père, partisan de la peine de mortavant d'avoir assisté à une exécution, mais totalement bouleversé après. Le dégoût profond qui en résulte permet à Camus de tirer une conclusion générale sur la nécessité de l'abolition. Moins que des vérités éternelles c'est d'un homme exemplaire, archétypal, qu'il tire la force de son argumentation.

La démarche d'Hugo s'éloigne des précédentes en ce qu'elle va chercher dans la fiction uneargumentation totalement indirecte et qui, à aucun moment, ne réclame l'abrogation de la peine capitale. En créant un personnage fictif qui s'exprime à la première personne Hugo va mettre en œuvre le pathétique, donner à la peine de mort une force propre, obsédante, inquiétante, écrasante, mort avant la mort, et de ce fait lui retirer tout pouvoir de justice contre un criminel. Au contraire, sonpersonnage, dont on ignore totalement le crime, semble être un homme comme les autres. L'argumentation indirecte entraîne alors le lecteur dans la compassion et le conduit à conclure lui-même en faveur de l'abolition.

Si Robespierre argumente de manière directe, s'appuyant sur des vérités éternelles, Camus privilégie l'exemplum, et Hugo la fiction pathétique. Tous trois partagent le même but qui ne seraatteint qu'en 1981 en France, l'abolition de la peine capitale.

Introduction :
 
Texte engagé de Victor Hugo contre la peine de mort, Le dernier jour d’un condamné s’impose dans l’oeuvre du grand romantique à côté de son grand roman Les Misérables, ou de son poème Melancholia comme un engagement fort. Il a d’ailleurs porté sur la scène politique cette conviction de l’abolition de la peine demort, et du changement de la politique carcérale quand il fut député sous la seconde république (1848-1851). (accroche)
Le texte présenté ici est l’incipit de l’oeuvre. Il donne au lecteur une première impression sur la manière dont Victor Hugo a construit son livre. C ‘est un monologue intérieur qui prend la forme d’un journal contant les pensées et les émotions d’un condamné à mort la veille de sonexécution. Il est constitué par des descriptions du passé et du présent de l’homme, dont nous ne connaissons ni l’identité, ni les actes jugés. (présentation du texte et de l’oeuvre).
De quelle manière Hugo construit-il cet incipit, en portant un premier jugement sur la peine de mort ? (problématique)
Tout d’abord, nous verrons que cet incipit possède une fonction informative traditionnelle, puisnous montrerons le caractère descriptif et réaliste de ce texte. (annonce de plan)
 
I- un incipit traditionnel
(phrase d’introduction de la partie avec rappel du thème lors de la rédaction)
 
a) Les indicateurs spatio-temporels.
 
début par « Bicêtre », prison du Kremlin-Bicêtre au sud de Paris, connue pour ses conditions détentions effroyables.
Champ lexical de la prison nous indiquent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Francais
  • Français
  • Français
  • Francais
  • Francais
  • Français
  • Français
  • Français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !