George dandin

447 mots 2 pages
Histoire des arts

Sujet 1 : La société aux amériques.

Avec le commerce triangulaire, qui consistait pour les puissances européennes à aller échanger des africains noirs contre des babioles, puis de les amener au États-Unis où il travailler dans les champs puis de ramener ce qu'ils cultivaient en Europe. Au États-Unis, les noirs étaient comme bien d'autres une minorité mais ceux ci ne disposaient pas les même droits que les blancs. Mais cette société à évoluer, et Barack Obama est le symbole de cette évolution puisque c'est le premier président noir des États-Unis . Cette photo de Barack Obama est une photographie numérique en couleurs prise en 2008 lors des élections présidentielles. L'image est divisé par une diagonale. Il y a un contraste de couleurs orange du visage= bleu , et le blanc de la chemise, des dents qui font ressortir le noir. On peut faire référence à Martin Luther King avec 'I've dream' ou Rosa Park, la couturière de New York qui a refusé de laisser sa place à une blanche.
Mais que c'est-il passé entre le moment où les noirs était des esclaves et où un noir devient le président des États-Unis ? C'est grâce à la prise de conscience d’intellectuelles, d'artistes, aux écoles. La négritude est un mouvement à la fois littéraire et politique, fondé à Paris dans les années 1930 par des étudiants noirs des Antilles et de l’Afrique. Les fondateurs du mouvement, Aimé Césaire, Léopold Senghor, et Léon Damas, espéraient éliminer les barrières entre les étudiants des colonies françaises. Ils s’inquiétaient non seulement de la collaboration entre les Noirs du groupe, mais aussi de l’unité de leur race.
La Négritude se veut universelle, un mouvement qui embrasse toutes les populations noires du monde. Or, c’est un mouvement complexe qui dénonce le colonialisme, rejette la domination occidentale, et défend la notion du « soi noir ». C’est à travers la littérature que Césaire et Senghor commencent à trouver leurs voix politiques, et chacun joue un rôle

en relation

  • Georges Dandin
    1079 mots | 5 pages
  • George dandin
    487 mots | 2 pages
  • George Dandin
    298 mots | 2 pages
  • george dandin
    3920 mots | 16 pages
  • George dandin
    748 mots | 3 pages
  • George dandin
    445 mots | 2 pages
  • George dandin
    1329 mots | 6 pages
  • Georges dandin
    967 mots | 4 pages
  • george dandin
    394 mots | 2 pages
  • george dandin
    513 mots | 3 pages