gestion

273 mots 2 pages
Problematique ;
Le commerce extérieur connaît de nos joursune croissance exponentielle.
Ce développement s'explique tant par l'accroissement de la population que par l'élévation du niveau de vie et la tendance à l'élargissement des marchés aux dimensionsmondiales, la mondialisation.
Posant des problèmes souvent délicats, parfois complexes, les opérations du commerce extérieur requièrent l'intervention des banques qui apportent leur savoir fairetechnique et leur appui financier dans un domaine aux multiples facettes.
Pour l'importateur, sa principale préoccupation est d'avoir l'assurance que sa commande a bien été expédiée avant de payer.
Ilsouhaite aussi recevoir la marchandise dans un délai sûr. Il espère enfin une marchandise conforme et peut éventuellement envisager de la revendre avant même de payer le vendeur.
Quant à l'exportateurson objectif primaire est d'être payer le plus tôt possible dés l'expédition de la marchandise. Il souhaite parfois être régler à l'avance.
Ainsi, les échanges internationaux sont liés à des modalitésde garantie, de paiement ou de financement qui en compliquent l'exécution et qui ont donné naissance à de nombreuses techniques ou procédures en vue de concilier les préoccupations des acheteurs etvendeurs.
De plus dans la limite des traités et accords inter gouvernementaux posant le principe de libre échange, la concurrence conduit à offrir des délais de paiement et tend à allonger la durée ducrédit au delà de ce qui correspond au cycle économique.
L'autre aspect de la complexité des opérations du commerce extérieur est la distance entre les acteurs, rendant difficile le dénouementrapide des transactions.
Aux distances et difficultés de vérifier l'état des marchandises s'ajoutent des faits externes à l'entreprise, relatifs aux risques politiques, catastrophiques et de

en relation

  • Gestion
    513 mots | 3 pages
  • Gestion
    13296 mots | 54 pages
  • Gestion
    2299 mots | 10 pages
  • Gestion
    735 mots | 3 pages
  • Gestion
    611 mots | 3 pages
  • Gestion
    392 mots | 2 pages
  • Gestion
    1887 mots | 8 pages
  • Gestion
    1930 mots | 8 pages
  • Gestion
    3198 mots | 13 pages
  • Gestion
    1732 mots | 7 pages