Gpec

Pages: 12 (2865 mots) Publié le: 15 février 2012
MOA – aMOA – MOE 

POURQUOI les relations entre la DSI (les informaticiens), et le reste de l’entreprise les métiers), posent-elles tant de questions ?

La DSI n’est-elle pas au même titre que la DRH, la direction financière, la direction juridique une fonction support transverse qui requiert simplement des compétences spécifiques en marge et au service du business de L’entreprise ?

Lecontrôle de gestion de l’entreprise, la gestion des carrières ou le recrutement des bons profils sont-ils plus simples qu’un projet informatique ?
Le jargon des informaticiens est-il à ce point plus redouté que celui des juristes ou des financiers ?
Pourquoi a-t-on eu besoin de créer, en France, cette fonction tampon « MOA » entre les utilisateurs et les informaticiens ? Elle n’existe pratiquementnulle part ailleurs et il semblerait que les Japonais soient les seuls à nous l’envier…
Pourquoi ressent-on le besoin de bien identifier et de définir les responsabilités d’une MOA et d’une MOE ? L’informatique est porteuse de changements, elle induit du contrôle et impose des contraintes sur nos activités et nous y sommes tous individuellement - et peut-être culturellement - réfractaires.
Sipersonne ne conteste les améliorations colossales apportées par l’informatique, force est de constater que tous reçoivent l’annonce d’un nouveau projet ou d’une modification des outils avec plus d’angoisse que d’excitation.
Paradoxalement, la plupart d’entre nous se délectent des outils informatiques «domestiques». D’ailleurs les DSI ont parfois beaucoup de mal à expliquer pourquoi on ne peut pasavoir au bureau ce qu’on a la maison !

Méfiance, résistance au changement, incompréhension réciproque, peur ou refus d’entrer dans la technique de l’autre doivent pourtant être combattus. Ni les métiers ni la DSI ne peuvent se permettre de rester chacun dans son domaine de compétence, MOA d’un côté, MOE de l’autre.

L’informatique n’est plus, depuis longtemps, l’automatisation de tâches àl’identique, ni même la réalisation de tâches qu’on n’aurait pas pu faire autrement, elle est « produit d’entreprise », elle est facteur de positionnement concurrentiel et stratégique.
L’informatique est devenue métier de l’entreprise à part entière, mais un métier diffusé, instillé, greffé au sein des métiers opérationnels et fonctionnels.
On ne peut pas la réduire à un métier à côté des autres, unenouvelle « Business Unit », même sous forme de SSII interne.
Devrait-on donc la « rattacher » aux métiers, décentraliser autrement dit ? Certains s’orientent vers cette option. Cependant, elle reste un outil partagé, structuré en réseau, qui requiert fondamentalement un savoir faire technique très complexe, spécifique et fortement évolutif. On a donc intérêt à le mutualiser et à en avoir unemaîtrise transverse.
En résumé, l’informatique est avant tout l’affaire des utilisateurs et des métiers, mais elle doit être opérée par des informaticiens. Comment s’y prendre ?
Comment organiser au mieux cette coresponsabilité et cette interdépendance forte ?
Quand faut-il une MOA, pour quoi faire, à quelle dose, et où la positionner ?
Voilà les questions que cette synthèse cherche à explorer.DSI et métiers sont coresponsables et interdépendants sur les SI.
La séparation des pouvoirs sur le modèle MOE MOA n’est peut-être pas la seule approche pour faire face à cette réalité.
L’informatique est omni présente dans nos vies personnelle et professionnelle. On estime que les Européens passent en moyenne un tiers de leur temps de travail face à un poste de travail.
Chacun de nous a prisl’habitude d’avoir au bout des doigts des outils qui font tout ce qu’on leur demande. Les attentes vis-à-vis de l’informatique d’entreprise sont donc fortes, mais parfois pas exprimées ou mal exprimées.
Les utilisateurs continuent à se plaindre qu’on ne leur demande pas leur avis mais persistent à ne pas mettre les moyens en œuvre pour définir leurs besoins.
Les informaticiens continuent à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La gpec
  • Gpec
  • Gpec
  • Gpec
  • Gpec
  • La gpec
  • Gpec
  • Gpec

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !