Herbert simon: rationalité limitée

Pages: 52 (12752 mots) Publié le: 30 avril 2010
Herbert Simon : rationalité limitée, théorie des organisations et sciences de l’artificiel.
Claude PARTHENAY1

Introduction
Depuis ses premiers ouvrages sur la gestion des services municipaux en 1937 jusqu’à la publication du tome 3 de Models of Bounded Rationality [1997], le fil conducteur de l’œuvre de Simon, consiste à s’interroger sur la manière dont les être humains prennent leursdécisions ([Simon 1997, p. x], [Augier & March 2004, p. 5]. Tout au long de sa carrière Simon va décliner cette question principale autour de trois axes de réflexion. 1) Le premier axe porte sur la question de la rationalité humaine. La notion de rationalité limitée des agents telle que la conçoit Simon le conduit à s’opposer aux hypothèses sur la rationalité de l’homo oeconomicus. Cette réflexion sur larationalité ne consiste pas seulement à poser des hypothèses plus « réalistes » que ne le ferait l’économie standard, mais cherche aussi à construire une théorie scientifique de la rationalité humaine. Qu’est qu’un homme de science peut dire de cette rationalité compte tenu de ce qu’il observe ? Cette réflexion débouchera notamment sur le concept de rationalité procédurale, concept qui permet derendre compte de la manière dont les individus prennent leurs décisions. 2) Le deuxième axe, que l’on trouve dans les premiers travaux de Simon et qui continuera à faire l’objet de nombreuses publications, concerne le rôle de l’organisation. L’organisation est analysée à partir des procédures de prises de décision qu’elle met en place. Ces dernières permettent de comprendre comment lesorganisations agissent puisque la décision est le préalable à toute action. Ici, il y a deux versants dans l’analyse. Le premier consiste à mettre en évidence les mécanismes de prise de décision et ainsi mesurer l’efficacité de l’organisation par sa capacité à prendre les bonnes décisions dans un environnement donné. Cependant, cette efficacité nécessite d’expliciter, et c’est là le second versant del’analyse, la manière dont les individus peuvent agir ensemble dans l’organisation alors même qu’ils peuvent avoir des visions du monde différentes. 3) Le troisième axe, enfin, porte sur la possibilité de développer une nouvelle approche de la science à côté des sciences naturelles. Cette nouvelle approche inclurait toutes les sciences qui ont pour vocation à étudier ce qui est construit par l’homme (dansun large

1

: CEPN (Paris XIII) & Université de Cergy-Pontoise.

1

spectre qui va des organisations sociales complexes jusqu’aux objets les plus quotidiens). Simon propose de les appeler les Sciences de l’Artificiel [1969]. Qu’est-ce qui peut justifier une telle catégorisation ? Pourquoi ne pas s’en tenir à la distinction classique entre sciences naturelles et sciences humaines ? [Simon1984b]. La création des Sciences de l’Artificiel s’explique A) par le refus de Simon de traiter les sciences humaines sur le modèle exclusif des sciences naturelles, celui de la soumission à des lois naturelles, c’est-à-dire un modèle de la « nécessité », B) par le refus du découpage entre les sciences et les humanités en recherchant le noyau commun de connaissances qui les relient. [Simon1969/1996, p. 243-244]. C) Cependant, les objets construits par l’homme, parce qu’ils sont créés pour répondre à un besoin à un moment donné ont un caractère contingent, ce que Simon nomme leur artificialité. En dépit de ce caractère contingent, ils peuvent faire l’objet d’une réflexion scientifique à vocation normative puisqu’elle a pour but de créer les outils d’analyse qui permettent « de montrercomment on peut forger des propositions empiriques à partir de tous les systèmes » [Simon 1969/1996, p. 18]. La théorie des organisations n’est qu’une partie de l’œuvre de Simon. Cependant, pour mieux comprendre son apport à cette théorie et la manière dont il aborde cette question, il est important de saisir dans quel projet plus vaste s’inscrit cette réflexion. La clé de voûte de la réflexion...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiche herbet simon management rationalité limitée
  • La rationalité limitée
  • La rationalité limitée
  • Herbert simon
  • La rationalité limitée
  • Herbert simon
  • La rationalité limitée dans la prise de décisions
  • Théorie de la rationalité limitée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !