Historique de la douleur

1566 mots 7 pages
HISTORIQUE DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR
Centre d’Évaluation et de Traitement de la Douleur. Dr F Tiberghien- Chatelain C.H.U BESANCON 2OO9

Plan
Introduction Sociétés primitives Antiquité gréco-romaine : 800 ans Av JC - 400 ans après JC Moyen âge : années 400 - 1492 Renaissance : XVI ème siècle Âge classique : XVII ème siècle Siècle des lumières : XVIII ème siècle Siècle des grandes découvertes : XIX ème siècle XX ème

Introduction
Tout au long de l’histoire de l’humanité , chaque société humaine a cherché ses solutions pour soulager ou améliorer le sort des souffrants. Mais l’histoire de la prise en charge de la douleur n’est pas celle d’un progrès continu, elle est marquée par des ruptures, des avancées, des dénis , liés aux différentes représentations culturelles philosophiques et religieuses

Sociétés primitives
La Douleur Démon qui pénètre dans le corps, Mauvais esprit à l’intérieur de l’individu Fluide magique Valeur initiatique

Antiquité gréco-romaine
Homère (800 ans Av JC) Hippocrate (460- 377 Av JC) « Divine est l’œuvre de soulager la souffrance » La douleur: processus dont l’évolution permet au médecin de faire un diagnostic et un pronostic de la maladie

Douleur émotion car vient du coeur Hérophile (300 Av JC)

Antiquité gréco-romaine
Galien : (II ème siècle) : Œuvre colossale traduite pendant plusieurs siècles Classification des douleurs Centralisation de la douleur dans le cerveau, siège de toutes les sensations Douleur = sensation

Moyen âge Années 400-1492
L’Occident est dominé par l’influence du christianisme. Religion du salut et de la guérison Peu de place aux soins du corps Médecine et religion rentrent en concurrence « châtiment de dieu, signe d’une élection particulière qui appelle sa récompense dans l’eau delà »

Moyen âge
Valorisation chrétienne de la douleur « Apprendre à supporter sa douleur comme un don de dieu et un sacrifice qui rapproche le fidèle du christ » Moyen de rédemption pour s’affranchir

en relation

  • Commentaire composé intro+conclusion sur « oradour » de jean tardieu.
    2755 mots | 12 pages
  • Guernica
    612 mots | 3 pages
  • Memoire
    9219 mots | 37 pages
  • Fiche hda frida kahlo
    751 mots | 4 pages
  • L'aspirine
    1373 mots | 6 pages
  • devoir type bac
    2231 mots | 9 pages
  • Guernica pablo picasso
    1358 mots | 6 pages
  • Gandhi au rouet
    769 mots | 4 pages
  • La douleur
    578 mots | 3 pages
  • Guernica
    1741 mots | 7 pages