Husserl - méditations cartésiennes

Pages: 10 (2442 mots) Publié le: 28 avril 2010
Husserl, Méditations cartésiennes : philosophie & méthode

1ère tâche : Quelle est la thèse de l’auteur ?

A quelles conceptions de la philosophie s’oppose Husserl ? Il s’oppose à la philosophie littéraire, seulement privée ou scolaire — avec une méthode séparée, c'est-à-dire quand on imite un modèle extérieur ou applique des paradigmes comme des recettes.
Pour philosopher faut-ilnécessairement adopter une démarche radicale et tout reconstruire soi-même ? Husserl pose la nécessité de relier la démarche à la décision initiale du philosophe.
Qu’est-ce que philosopher en tout premier lieu ? C’est d’abord se décider en vue d’une fin, tendre vers l’universel et se placer dans une perspective d’unité = totaliser les savoirs (cf. Règle 1 de Descartes). Tout est finalement subordonné àcette 1ère décision subjective. Elle tient a la nécessité d’un enracinement dans la subjectivité, et cet enracinement est la condition d’une réelle appropriation conceptuelle. Tous les actes en dérivent comme autant de nécessités qui appartiennent au cœur de ce projet de mise à l’épreuve & de réappropriation.
“Une fois en sa vie” (Descartes), revenir sur soi, pour tenter de renverser & reconstruireles sciences à partir de soi (“au-dedans de soi”). Cela revient à s’approprier véritablement les concepts et les savoirs, les prendre sur soi et les méditer à fond en les réunifiant du même coup en un seul esprit esprit universel. Le moi singulier est alors la condition de possibilité d’une véritable unité dans la connaissance.
Ensuite cela appelle la découverte de la marche à suivre. Le projetrend nécessaire la question de la méthode ; mais, par opposition à l’exposé géométrique qui présuppose déjà la vérité atteinte pour la représenter selon un ordre extérieur, la démarche du philosophe est de tout reconstruire.
La thèse : La philosophie suppose un commencement radical : elle n’est effective qu’à travers la décision de s’approprier la connaissance. En conséquence, on ne peut séparerla démarche et la méthode du projet de départ. C’est la décision initiale qui commande toute l’entreprise.
La marche effective du sujet pensant en train de s’approprier “au-dedans de soi” les savoirs admis, relève du prototype même de la science : D’où 1) repli => 2) reconstruction.
La question que se pose Husserl est celle du commencement et plus radicalement ce qu’implique la décision dedevenir philosophe. Il examine les conséquences d’un tel projet et montre comment toute la science et la méthode elle-même sont issues du projet, de son idée même. En ce sens Descartes représente, par sa tentative de penser, dans les Méditations, non pas un devancier ou un modèle à imiter, mais bien un sujet qui a compris cette nécessité de la radicalité, pour chacun, de refaire en lui-même, tout lechemin de la science.

2ème tâche : Quelle division adopter pour faciliter l’explication ?

Diviser en 3 (Hatier : l. 1 à 7, 8 à 12, 13 à fin)
Diviser en 2 (1 à 10 et 10 à fin). Avantage : faire ressortir le vœu de pauvreté et le passage vers le savoir véritable, c’est-à-dire l’appel à la nécessité de la méthode. Mais alors il faudra préciser quel est ce vœu (métaphore de l’ascèse) qui exigede ne tenir pour vrai que ce qui peut être reconnu tel avec évidence = “intuitions absolues”. Quelle est cette évidence de fond ? Est-ce que l’on a des es. De telles évidences (cf. Descartes, Règle 3, « chacun voit qu’il existe, qu’il pense, que le triangle est défini par 3 lignes, la sphère par une seule surface…» Il s’agit donc des vérités les plus simples et immédiates (mathématiques). Revenir àces vérités ne nous enrichit pas en contenu, mais nous appauvrit au contraire. Toutefois, par là-même, nous savons ce que c’est qu’être clair & distinct pour nous. Ces “intuitions absolues” ont donc la forme des vérités parfaites & premières = indubitables, et leur modèle est le Cogito.

3ème tâche : L’étude ordonnée : suivre le texte en précisant la logique

Quiconque veut … devra …: nous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Husserl
  • Husserl
  • Husserl
  • Husserl
  • méditations
  • Les méditations
  • la meditation
  • Méditation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !