Incipit Assommoir Zola

1572 mots 7 pages
Le terme ''incipit '' provient du verbe latin incipire (commencer). Un incipit correspond donc alors au début d’un roman. Un incipit à présentent plusieurs enjeux, il doit informer le lecteur tout en répondant à l’esthétique classique du captatio benevolentiae. Au 19ème siècle Zola théorise un nouveau mouvement le naturalisme, comme un aboutissement de toutes les recherches menées sur le roman depuis le début du siècle. Il s’agit en fait d’aller plus loin dans la démarche réaliste, au moyen des modèles scientifiques et philosophiques empruntés au positivisme. Zola a donc entrepris d’écriture du cycle des Rougon Macquart (20 romans qui dessinent l’histoire d’une famille sous le Second Empire). Le roman devient alors pour lui un laboratoire d’écriture et a pour objectif d’étudier la société, les différents groupes sociaux à travers l’existence d’un seul personnage. Dans l’Assommoir, il s’intéresse à la vie miséreuse de Gervaise, blanchisseuse à Paris. En quoi cet incipit partagé entre l’information et dramatisation répond il à la dimension programmatique de l’écriture naturaliste ? Nous nous intéresserons dans un premiers temps à la dimension naturaliste de l’incipit qui a pour visée d’informer le lecteur puis en second temps nous analyserons sa valeur symbolique à visée programmatique.
Cet incipit caractéristique de l’écriture naturaliste dans la mesure où il informe le lecteur sur la situation initiale du roman tout en suscitant de la curiosité chez lui.
Cet incipit délimite le cadre spatio-temporelle de l’action, l’action se passe à Paris, une occurrence à des noms de lieux parisiens est présente « le bal du Grand-Balcon » « boulevard de la Chapelle »l41, « Hôtel Boncoeur », l’hôpital de Lariboisière »l53, « Paris » l61, « Montmartre »l54. Ce travail sur l’onomastique de lieux réel, met en place l’illusion du réel du texte, Zola cherche à photographier Paris du XXème par l’écriture. De plus la scène prends place dans une chambre de « l’hôtel Boncœur » l45, le

en relation

  • Introduction incipit Assommoir, Émile Zola
    293 mots | 2 pages
  • L'assommoir
    1071 mots | 5 pages
  • Commentaire composé
    1919 mots | 8 pages
  • La littérature noire entre mirages et miroir
    2231 mots | 9 pages
  • Copie
    8872 mots | 36 pages
  • L'assommoir
    4400 mots | 18 pages
  • l'assomoir
    4113 mots | 17 pages
  • Thérese raquin
    20519 mots | 83 pages
  • lettre a ma fille-idir
    6751 mots | 28 pages
  • Roman
    15788 mots | 64 pages