Internet, un nouveau canal de vente

Pages: 6 (1288 mots) Publié le: 6 décembre 2010
Chapitre 3 : internet, nouveau canal de vente

I. L’émergence d’un nouveau canal :

Chronologie

⇨ Apparition du e-commerce en France fin des années 90 (Fnac.com = 1998).
⇨ Déploiement massif du Minitel, 1ère forme de commerce électronique (d’où retard).
⇨ Engouement spectaculaire / bulle spéculative internet (explosion en 2000).
⇨ Généralisation des offres hautdébit à bas prix. La France comble son retard.

a. L’émergence d’un nouveau canal :

Quelle réalité aujourd’hui ?

⇨ Forte progression du CA B to C : +29% en 2008 (e-commerce classique, hors contenu en ligne – petites annonces, jeux, musique, presse, hors services financiers – crédit, bourse en ligne).
⇨ Un poids de près de 20 milliards d’euros.
⇨ Forte progression dunombre de sites marchands (>1 à l’heure + 11 500 sites en 2008).
⇨ Progression de leur activité. En 2005, 56% des sites réalisaient moins de 10 commandes par mois, en 2006, 43.1% et en 2008, 31%.
Inversement ils sont 35.7% à réaliser entre 10 et 100 ventes par mois en 2008 et 47.6% en 2007.
⇨ Stagnation de la transaction moyenne (91€ en 2007 et 2008). En moyenne en 2007, un acheteuren ligne dépense près de 800 € et effectue près de 9 commandes par an sur internet.

← Démocratisation de l’achat sur internet.
← Augmentation du nombre d’acheteurs en ligne :
- 4 français sur 10 en 2007 contre 3 français sur 10 en 2006.
- 22 millions de français en 2008 contre 20 millions en 2007 (+2.5 millions).
← Les CSP – progressent autant que les CSP+
← En2008, catégories à forte progression : retraités (+50%), la province, les femmes.
← Montée de la confiance dans le commerce en ligne : 62% des internautes (acheteurs ou non acheteurs) ont confiance dans l’achat en ligne – enquête-

| |CA en milliard |progression |Transaction moyenne |Sites marchands |Nouveaux sites |Progression |
||d’euros | | |actifs | | |
|2003 |3.7 |+54% | |5800 | | |
|2004 |5.7 |+52% | |7500 |17000 |+29% ||2005 |8.7 |+53% | |11500 |4000 |+53% |
|2006 |11.7 |40% |88 € |17500 |6000 |+52% |
|2007 |16 |+35% |91€ |37000 |19500|+111% |
|2008 |20 |+29% |91€ |48500 |11500 |+31% |

CA = 20 milliards d’euros, à rapprocher du poids de l’ensemble du commerce de détail (prés de 1 200 milliards d’euros en 2007).

Attention, les 32 sites parmi les leaders du panel Fevad/iCE30 cumulant 7.5 milliards d’euros de CAsoit 38% des ventes ne progressent que de 16% en 2008.

Un poids est une croissance à relativiser

En B to B 

CA 2006 : 10 milliards d’euros.
CA 2007 : 11.7 milliards d’euros.

Croissance plus forte qu’en B to C

Et ailleurs 

USA : CA 2007 attendu 80 milliards d’euros de vente en ligne.
Poids du e-commerce dans le commerce de détail : 1.8% en 2003, 2.5% en 2005 et 3% en 2006.
RU : CA2007 de 60 milliards d’euros (+54%), 20% des dépenses des ménages en 2010.
Allemagne : 2007, 16.9 milliards d’euros attendus en 2007.
Espagne : CA de 2.8 milliards d’euros en 2006 (+30%)

La fréquentation

Pour la première fois, Cdiscount prend la tête du classement des sites marchands hors C to C avec plus de 10 millions d’internautes qui se sont rendus sur le site au cours du mois de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Canaux de vente
  • La vente sur internet
  • Body one et le canal internet
  • Internet: un nouveau media
  • Internet : un nouveau monde
  • reglementation vente alcool par internet
  • Internet constitue-t-il un nouveau moyen de culture ?
  • Le contrat de vente internationale conclu via internet

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !