Justice, mépris et quete de reconnaissace chez axel honneth

Pages: 18 (4365 mots) Publié le: 11 mai 2013
Justice, mépris et quête de reconnaissance dans la théorie critique

D’Axel Honneth




Kamal Boumenir
Département de philosophie
Université d’Alger 2






1. Introduction



L’un des concepts fondateurs de la théorie de la justice inaugurée récemment par le représentant actuel de la théorie critique de l’école de Francfort, Axel Honneth, est celle de la reconnaissance (Die Anerkennung).Chez Honneth, l’exigence de justice ne renvoie pas seulement à une exigence d’égalité au sens traditionnel, c'est-à-dire à un rapport d’égalité dans la distribution (ou de la redistribution) des biens et des richesses, visant à créer l’égalité sociale, mais aussi l’exigence de reconnaissance de la personne humaine, de sa dignité et de sa valeur. Pour une personne l’accès à un rapport positif à soiet réussi dépend de la reconnaissance intersubjective de ses capacités, qui prend trois formes générales (confiance en soi, respect de soi, et estime de soi) et définissent l’ensemble des conditions qui sont requises pour que cette personne puisse mener une vie réussie. Cette reconnaissance se trouve menacée dans les sociétés actuelles, dont les contradictions et les conflits poussent à généraliserce qu’il qualifie de mépris social. L’expérience du mépris est toujours accompagnée d’émotions qui révèlent à l’individu que certaines formes de reconnaissance lui sont refusées. Fonder la justice sur la reconnaissance permet de prendre en considération les formes de déni de reconnaissance, et du mépris social. Les principales catégories de cette nouvelle représentation de la justice ne sontplus « la distribution des biens » ou « l’égalité des richesses » mais « la dignité humaine » et « l’intégrité des individus ».Ainsi, la justice sociale se mesure à son degré d’aptitude à garantir des conditions de reconnaissance mutuelle.







2. Qu’est –ce que la reconnaissance ?

Le théorie de la reconnaissance d’Axel Honneth connaît aujourd’hui une importante actualité dans le champphilosophique contemporain, et figure dans les discours politiques, sociaux et moraux. Cette théorie repose sur la thèse selon laquelle la reconnaissance de la dignité des individus ou des groupes devient une part essentielle de notre concept de justice. Pour clarifier cette thèse, il peut être utile de commencer par rappeler quelques points essentiels de la théorie de la reconnaissance.

C’est àpartir d’une relecture de la philosophie du jeune Hegel que Honneth a élaboré sa réflexion sur la lutte pour la reconnaissance .Il note, dès la préface de son livre La lutte pour la reconnaissance que : « Les écrits hégéliens de l’époque d’Iéna, avec leur vision d’une vaste « lutte pour la reconnaissance », offrent aujourd’hui encore la meilleure source d’inspiration»[1]. La lutte, telle que l’acomprend Hegel diffère profondément du modèle de la lutte pour l’existence entre les hommes, que Machiavel et Hobbes avaient introduit- indépendamment l’un de l’autre- dans la réflexion philosophique et politique sur la société.

Le concept de lutte pour Hegel n’exprime pas – selon Honneth – un conflit permanent entre les hommes où chacun doit lutter contre tous pour sauvegarder son existence ,mais plutôt considérer la lutte comme un moyen moral par lequel un individu cherche à faire reconnaître par un autre individu les aspects de son identité particulière , et au lieu de partir de la guerre de tous contre tous. Selon Hegel, la reconnaissance désigne une relation réciproque idéale entre les individus, dans laquelle chacun perçoit l’autre à la fois comme égal et comme séparé de soi.L’approche de Honneth part de l’idée hégélienne selon laquelle l’identité se construit à travers un processus de reconnaissance mutuelle. Cependant, Honneth a réactualisé cette idée sur une base empirique en s’appuyant sur les acquis de la psychologie sociale et de la psychanalyse, et plus précisément sur les travaux de G. H. Mead qui offrent – selon lui– l’instrument méthodologique le plus...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La société du mépris, vers une nouvelle théorie critique, d''axel honneth
  • Synthese axel honneth
  • En quête d'une justice sociale
  • Rapport de stage chez axel air
  • L a justice distributive chez rawls
  • La quête fantasmatique du pôle sud chez poe
  • honneth
  • axel

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !