Kant fondements de la métaphysique des mœurs

Pages: 9 (2145 mots) Publié le: 13 avril 2011
Né en 1724, mort en 1804, Emmanuel Kant a passé toute sa vie à Königsberg, en Prusse, où il enseigna la philosophie, mais aussi la logique, la géologie et la pédagogie. Il propose une théorie sur l'origine de l'univers qui préfigure la théorie du Big Bang (hypothèse de Kant-Laplace; le premier, il a l'idée que les nébuleuses sont des "univers-îles", des galaxies comme la Voie Lactée. Son œuvreest orientée selon trois questions directrices, qu'il énonce dans la Logique et dans la Critique de la raison pure.

Que puis-je connaître ? C'est le point de départ de son œuvre, exposé dans la Critique de la raison pure (1781). Elle est forcément la première question, puisqu'elle concerne la possibilité de toute connaissance ultérieure. Avant de se mettre en route, il est prudent de savoirjusqu'où l'on peut aller. Cette question est celle des limites de la connaissance humaine. Il convient de critiquer, au sens de soumettre à un examen, notre faculté de connaître, afin de savoir jusqu'où notre savoir peut nous conduire. Plus précisément, ce qui fait problème, c'est la possibilité de dépasser l'expérience sensible. Autrement dit : une connaissance de ce qui n'est pas sensible est-ellepossible ? Est-il possible de connaître ce qui n'est donné dans aucune intuition sensible - par exemple : Dieu, l'au-delà, le commencement et la fin du monde ? Cette connaissance, dont la validité a été mise en doute par Hume, c'est la métaphysique. L'enjeu de cette question, c'est la possibilité d'établir une morale. "Si Dieu est mort, tout est permis" (Dostoïewsky, les Frères Karamazov). Dans lamétaphysique traditionnelle, les règles morales sont fondées sur l'affirmation de l'existence d'un Dieu juge de la valeur de nos actions, qui distribue châtiments et récompenses dans l'au-delà. Si la métaphysique est impossible, comment fonder les valeurs morales? Or, conclut Kant, les questions métaphysiques sont à jamais indécidables. Cependant, cela n'exclut pas une métaphysique des mœurs,c'est-à-dire une morale. En effet, nous découvrons dans la raison elle-même, sans le secours de l'expérience, ce qu'exige la morale; nous le savons de façon a priori.
Que dois-je faire ? C'est la question proprement morale, examinée dans la Critique de la raison pratique (1788) et les Fondements (1785). Il s'agit de définir les règles morales, de distinguer le juste de l'injuste; de définir les valeurs.Que m'est-il permis d'espérer? Si je fais mon devoir, si je suis vertueux, si je respecte la loi morale, puis-je en espérer une récompense? Peut-on croire en la possibilité d'un accord entre le bonheur et la vertu? Peut-on être à la fois vertueux et heureux? La vertu n'implique-t-elle pas au contraire le sacrifice de son intérêt personnel, donc de son bonheur? Puis-je espérer, sinon le bonheurici-bas, du moins dans un au-delà, donc sous la forme d'une récompense par Dieu? Par conséquent, puis-je espérer que Dieu existe?
Les Fondements répondent à ces deux dernières questions. La première section résout le problème de la nature du devoir. Elle est intitulée: "passage de la connaissance rationnelle commune de la moralité à la connaissance philosophique". Kant ne part pas d'une analysephilosophique pour voir ensuite si la connaissance commune lui est conforme, et critiquer éventuellement cette dernière. Il part au contraire de la conscience commune pour chercher le principe sur lequel elle se fonde. Sa méthode est analytique: il ne part pas d'une théorie pour en déduire des règles de conduite, mais de la conscience que chacun a de son devoir. Selon le mot d'Alain, "Kant est ceprofesseur de géologie qui un jour a voulu savoir ce que c'était qu'un honnête homme au jugement du savetier" (Histoire de mes pensées). Pour l'homme de la rue, qu'est-ce que la vertu? La raison, universelle, doit nous indiquer ce qu'est la moralité. La morale kantienne n'est rien d'autre qu'une description de ce qu'est la moralité pour chacun. Il n'y a rien dans la première section des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Kant
  • Kant , fondements de la métaphysique des moeurs
  • Résumé des fondements de la métaphysiques des moeurs de kant
  • Explication de texte, Kant, « Fondements de la métaphysique des moeurs »
  • Fondements de la métaphysique des moeurs
  • Fondements De La Métaphysique Des Mœurs
  • Kant, métaphysique des moeurs
  • métaphysique des moeurs kant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !