Kant

1709 mots 7 pages
Dégagez la thèse de l’auteur et les étapes de son argumentation :
La thèse du texte se construit en deux temps : tout d’abord l’homme développa sa raison, et cela lui permit de déterminer sa place dans la nature. Le deuxième moment est que cette reconnaissance de la supériorité de l’homme par rapport aux autres êtres vivants doit se doubler d’une reconnaissance de la raison (donc une reconnaissance rationnelle.) d’une égalité entre les hommes. C’est un progrès de la raison, et non un don d’une quelconque divinité ou même d’une nature invoquée comme une divinité. Certes Kant part d’une lecture de la Genèse, car c’est à l’époque (1795) le seul texte disponible pour penser les origines de la pensée. Mais même en faisant une lecture littérale du début de l’Ancien Testament, ce que veut décrit Kant, c’est le travail évolutif de l’homme après la Chute (la fameuse perfectibilité mise en scène par Rousseau dans son discours sur l’origine de l’inégalité). C'est-à-dire lorsque Adam et Eve chassés du jardin d’Eden ont dû ne compter que sur eux. C’est à ce moment que se développa, pour le meilleur et pour le pire, leur raison. Ce qui est fabuleux, c’est la capacité que Kant développe dans son travail de déduction : il réfléchit sur les débuts de l’humanité sans aucun documents à sa disposition (nous n’en avons guère plus de nos jours, si ce n’est la paléontologie, c'est-à-dire les restes d’os.) Nous avons devant les yeux un bel exemple de réflexion rationnelle et philosophique, à partir d’un texte religieux : que firent Adam et Eve si effectivement ils se retrouvèrent nus après la Chute Originelle. C’est le sens du questionnement kantien.
La structure du texte est assez claire. On peut diviser l’extrait en trois parties :
1) 1ère PARTIE / Kant décrit une étape fondamentale dans l’éveil de la conscience humaine que représente l’émergence de la rationalité : l’homme est différent des animaux. Ils ne sont pas ses compagnons de la création. Même si on ne croit pas à la

en relation

  • Kant
    3124 mots | 13 pages
  • Kant
    1477 mots | 6 pages
  • Kant
    13627 mots | 55 pages
  • Kant
    1101 mots | 5 pages
  • Kant
    623 mots | 3 pages
  • Kant
    1180 mots | 5 pages
  • Kant
    972 mots | 4 pages
  • Kant
    355 mots | 2 pages
  • Kant
    860 mots | 4 pages
  • Kant,
    1574 mots | 7 pages