Légitimité culturelle

Pages: 13 (3023 mots) Publié le: 17 avril 2011
En faisant de La Distinction une critique sociale du jugement, Pierre Bourdieu bouleversa les catégories sur le Beau, l’art et la culture, qui n’avaient jamais été remises en question. Selon lui, non seulement le beau n’est pas un concept a priori, mais, au contraire, “ les gens ont le goût de leur diplôme ” et, les catégories de la distinction dépendent de la position que l’on a dans le tableaudes classes sociales. Ainsi, selon que l’on a fait des études supérieures ou que l’on a passé le Brevet des Collèges, que l’on est issu de la bourgeoisie ou d’une classe populaire on aime le Clavecin bien tempéré, ou le Beau Danube bleu. La théorie de la légitimité culturelle développée par Bourdieu repose sur l’idée que toutes les manifestations culturelles sont alors interprétées par rapport àla culture dominante, il présupposera également que les classes dominantes cherchent à imposer aux classes dominées leur modèle culturel. J.L Fabiani entreprend dans son texte, de nous exposer que la théorie de la légitimité culturelle et l'existence d'une échelle culturelle légitime/non légitime qu’elle sous-tend, soulève un certain nombre de problèmes d’interprétation malgré le fait qu’elle aitconduit à la réalisation de nombreuses enquêtes. D’autre part, selon lui, certaines catégories statistiques seraient trop larges et seraient susceptibles d’interprétations diverses, et l’usage mécanique du couple populaire/savant serait réducteur.

J.L Fabiani considère tout d’abord, que l’imposition de la culture dominante aurait des limites dans le sens ou la dénégation des populationsdominées quant à leurs propres appétences culturelles aurait une limite, certaines personnes assumeraient totalement leurs lacunes culturelles. D’autre part, selon lui, il y aurait une grande hétérogénéité des objets et leurs appropriations seraient multiples, J.L Fabiani fait référence à Emmanuel Pedler qui dans sa sociologie historique de l'opéra montre bien que les cultures savantes ne constituentpas toujours les cultures dominantes des élites. Depuis plusieurs années, on constate en effet, une complexification des goûts, des dispositions et des pratiques culturelles, et si on se place au niveau individuel, on peut s’apercevoir qu’un même individu est généralement traversé de contradictions, certaines de ces pratiques étant légitimes et d’autres pas. Les interactions intra-individuelles etla capacité réflexive des individus sont à prendre en compte pour expliquer des comportements observés. Par ailleurs, il existe un rapport qu’on peut qualifier de distancié, y compris dans les milieux populaires, à l’égard des productions de la culture de masse. Cette attitude a été mise en évidence à propos des lectrices de la « presse du cœur » qui montrent qu’elles sont tout à fait capablesd’une lecture au second degré et même d’une auto-ironie.
J.L. Fabiana fait également référence aux changements intervenus au niveau de l’action culturelle publique et des configurations historiques. Ainsi, la pluralité des formes de socialisation, les articulations complexes qui concernent notamment les individus dont la place évolue dans la hiérarchie sociale, et les effets de la démocratisationculturelle que Bourdieu décrit comme tentative d’imposition de la culture dominante, auraient eu des effets considérables sur les pratiques culturelles. Cette complexification des pratiques et la fréquence des dissonances culturelles observées chez les personnes seraient trop grandes pour qu’on ne leur accorde pas une place dans l’analyse sociologique des pratiques culturelles. On est donc conduit àenrichir l’approche fondée sur la théorie de la légitimité culturelle par des approches qui prennent davantage en compte les variations inter-individuelles au sein d’une même catégorie sociale et même les variations intra-individuelles dans le rapport à la légitimité culturelle. C’est ainsi, par exemple, que le jazz, hier « musique de nègres » dont les pratiquants étaient des outsiders (Howard...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La stratification des goûts musicaux. le modèle de la légitimité culturelle en question
  • Dans quelle mesure le modèle de la légitimité est-il encore pertinent pour analyser les pratiques culturelles dans la...
  • Légitimité
  • la légitimité
  • La légitimité
  • La légitimité
  • La légitimité électorale et la légitimité révolutionnaire
  • La légitimité du président

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !