La croisance

441 mots 2 pages
1 Définition et mesure de la croissance

Nous désignons généralement par le terme de croissance économique une évolution continue sur longue durée d’un indicateur quantitatif de l’activité économique, cette évolution étant précisément croissante.

L’indicateur est le plus souvent utilisé est le PIB mais nous pouvons aussi retenir d’autres agrégats compréhensibles comme le revenu national ou le revenu national par tête.

L’élément fondamental dans cette définition est le caractère mesurable de la croissance économique qui est en fait un objet d’étude scientifique, c'est-à-dire susceptible de description statistique, d’explication formelle, et de prévisions.

La croissance économique est l’augmentation de la richesse nationale et qui doit permettre une amélioration progressive du niveau de vie. Durant les 30 Glorieuses la croissance a permis de réduire les inégalités.

Cependant à l’heure actuelle, cette richesse semble moins bien partagée, les salariés ont perdus plus de 10 points dans le partage du profit.

L’augmentation de la production était aussi une condition indispensable afin d’augmenter le niveau de vie ; cependant cette croissance est remise en cause, en effet elle a des effets néfaste sur les mécanismes naturels (l’environnement).

Cette croissance a des limites, c'est ce qui avait été critiquée par le club de Rome et les ZEGLISTES (=théoriciens de la croissance zéro). Certains vont plus loin en parlant de décroissance, ce qui est un faux concept, car décroissance ne veut pas dire diminution de la production, ça voudrait dire production, consommation différentes. Emplois différents et plus qualifiés.

D’autres parts il est nécessaire de distinguer croissance en volume et croissance en valeur, à évaluer en début et en fin de période.

Pour la croissance en valeur : nous allons mesurer en début et en fin de période le PIB à prix courant, cette mesure va résulter à la fois de l’augmentation et de la variation des biens et services

en relation

  • Investiement et croisance
    890 mots | 4 pages
  • La croisance de l'entreprise
    1154 mots | 5 pages
  • La croisance est instable
    336 mots | 2 pages
  • croisance et mondialisation 1850
    4784 mots | 20 pages
  • Désequilibre sociaux
    1538 mots | 7 pages
  • Dissert
    251 mots | 2 pages
  • N; n; j,; l
    327 mots | 2 pages
  • Cas Marketing
    689 mots | 3 pages
  • Mary bryzard exposé
    1710 mots | 7 pages
  • productivité globale des facteurs
    402 mots | 2 pages