La famille (divorces)

518 mots 3 pages
Le divorce est la rupture officielle du mariage liant précédemment deux personnes. Il se distingue de la séparation de fait, sans conséquence juridique, et de la séparation de corps, qui elle est reconnue juridiquement, mais laisse subsister le mariage. Il ne faut pas le confondre avec l'annulation de mariage qui consiste à déclarer que le mariage n'a jamais existé.

Le 20 septembre 1792, une loi, permettant aux deux conjoints de rompre leur mariage, est créée. Le divorce peut être prononcé par consentement mutuel, pour « incompatibilité d'humeur ou de caractère » ou encore pour des causes imputables à un des époux (préfigurant le « divorce pour faute »).

Le divorce devient alors une procédure simple, sans juge, qui n'oblige pas les époux à motiver leur demande. Le divorce peut être proclamé sans aucun motif[10].

Cependant, une demande de divorce par consentement mutuel n'était admise qu'au bout d'un minimum de deux ans de vie commune ; sans doute le temps de faire la part des choses. En outre, sauf dans certains cas, un délai est nécessaire entre la demande et le prononcé du divorce ; pendant ce temps-là, une sorte de tribunal de famille s'efforce de concilier les époux.

Cette loi est critiquée par les conservateurs pour son trop grand libéralisme ; ils dénoncent ses abus et l'anarchie qu'elle causerait. En 1804, le Code civil français revient sur la réforme précédente. Le divorce par consentement mutuel est conservé, mais à des conditions tellement restrictives qu'il tombe en désuétude (autorisation des parents, cinq comparutions devant le président du tribunal, interdiction de remariage dans les trois ans suivant le divorce...). Seul le divorce pour faute reste appliqué.

La loi no 2004-439 du 26 mai 2004 vise à simplifier les procédures de divorce. Elle a aussi corrigé certaines erreurs de la loi de 1975. L'objectif était d'apaiser les relations entre les époux qui recourent au divorce, tout en maintenant le caractère judiciaire du divorce,

en relation

  • La famille et le divorce
    4460 mots | 18 pages
  • Droit de la famille- le divorce
    12766 mots | 52 pages
  • Droit de la famille le divorce
    973 mots | 4 pages
  • Droit de la famille - le divorce pour faute
    1956 mots | 8 pages
  • Le divorce et la garde des enfants dans le code de la famille au Maroc
    6551 mots | 27 pages
  • L’influence de la famille (par l’éducation ou le divorce) sur le comportement des jeunes
    1541 mots | 7 pages
  • Droit civil de la famille mariage divorce filiation
    13813 mots | 56 pages
  • Le divorce et la garde des enfants dans le code de la famille au Maroc
    6551 mots | 27 pages
  • le divorce pour discorde
    2001 mots | 9 pages
  • la reforme du droit de la famille depuis la revolution
    2257 mots | 10 pages