La fontaine, les obsèques de la lionne

Pages: 6 (1251 mots) Publié le: 2 juillet 2012
Le pouvoir des mots sera notre thème de réflexion

Introduction

Après les atrocités des guerres de religion du siècle précédent la réflexion sur l’homme prend de nouvelles voies en particulier celle de la pensée moraliste, c’est-à-dire: avant de penser l’homme dans le cosmos ou l’homme face a Dieu il faut penser l’homme face à lui-même. Ainsi comme La Rochefoucauld dans se maximes ou LaBruyère dans ses caractères La Fontaine moraliste du siècle classique analyse d’une plume critique les comportements humains. Ces fables font écho aux actualités ou à la politique du siècle de l’auteur. Elles sont lieu d’une satyre sociale par le biais d’animalisation: satyres des courtisans, de la bourgeoisie, du clergé…
Dans son deuxième livre de fables La Fontaine met en scène des animaux deplus en plus humanisés. Au fil des livres la satyre des comportements et plus virulente. Dans les obsèques de la lionne le fabuliste s’intéresse aux rapports entre roi et courtisans. Le lecteur est invité a constater que le milieu des courtisans joue une comédie pouvant s’avérer dangereuse si l’on ne maitrise pas son fonctionnement.
Comment le fabuliste séduisant son lecteur par un récit dynamiquel’amène-t’il à une réflexion sévère sur la cour et le roi ?

I. Une fiction séduisante

1) Un récit vivant

Le discours narratif constitue la trame du texte: emploi du passé simple, présence de verbes d’action (ligne 2), la situation initiale commence in medias res. Le premier vers est un octosyllabe suivi d’un autre octosyllabe qui commence par « aussitôt », cet adverbe introduit un effetde rupture. Du vers 12 au vers 16 il décrit le mimétisme des courtisans. C’est au vers 17 qu’arrive la première morale: « je définis la cour ». A la ligne 25 l’élément perturbateur est introduit dans un hémistiche (6 syllabes). Le vers 28: « bref il ne pleura point » est introduit par un adverbe significatif: bref, on a donc affaire a une phrase simple qui reprend l’élément perturbateur. Du vers39 à 49 on observe la défense du cerf qui correspond à l’élément de résolution et la situation finale est au vers 51. On peut observer dans ce texte qu’il y à une deuxième morale du vers 52 au vers 55.

2) La diversité des formes

Il y a une alternance entre récit et morale. Deux mouvements narratifs dynamisés par des paroles rapportées, vers 6 à 10: présence de discours indirect. On a desdiscours narrativisés: vers 28, vers 15-16; on a aussi trois fois l’insertion de paroles rapportées: vers 33-38, 39-49 et vers 50. Les différents locuteurs sont: le roi, le cerf et le pronom impersonnel « on ». L’emboitement de discours dans ce texte crée une mise en abime. Il y a aussi une hétéromètrie (isométrie) avec l’alternation d’alexandrins et d’octosyllabes. Du vers 3à 6 ce sont des rimesembrassées, du vers 39 à 42 ce sont des rimes croisées et du vers 51 à 55 on peut observer des rimes plates et des rimes

embrassées superposées. La Fontaine crée des effets de théâtres et de cou de suspens, le lion est un héros tragique ce qui laisse paraitre une teinte d’ironie de la part de La Fontaine. Il y a la formulation des contes merveilleux qui est en contraste avec la violence terrible:« étranglé sa femme et son fils ». C’est la malice du cerf qui va provoquer un coup de théâtre. Il invente une diversion qui place la reine sur les champs Élyséens.

II. Sur la voie de la réflexion

1) Deux morales et l’engagement du fabuliste

Le fabuliste utilise du discours argumentatif direct: il dit « je » il s’implique, comme toute morale elles ont une visée généralisante, on quittele monde des animaux pour retourner dans le monde des hommes. A travers les deux morales ou passages didactiques on observe une énonciation distincte par rapport au récit par la présence du présent d’énonciation, du déterminant possessif pluriel « notre », des trois impératifs: »flatter », « payer », « serrer » et surtout la présence du vous.


2) Des animaux et des hommes

Les animaux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les obsèques de la lionne, la fontaine
  • La fontaine, « les obsèques de la lionne »
  • La fontaine, « les obsèques de la lionne »
  • Commentaire sur les obsèques de la lionne de la fontaine
  • Les obsèques de la lionne jean de la fontaine
  • La fontaine, les obseque de la lionne
  • Les obsèques de la lionne, la fontaine
  • Réécriture des obsèques de la lionne de La Fontaine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !