La fontaine

7445 mots 30 pages
La composition des Fables de La Fontaine : l'exemple des premières fables

______________________________

On n’a pas coutume de lire les Fables dans leur ordre. Chacun connaît, du moins en France, généralement depuis l’Ecole primaire, des fables, mais rares sont qui savent en situer, même quelques unes, à l’intérieur des livres et des recueils tels qu’ils sont publiés par La Fontaine entre 1668 et 1692. La tradition scolaire a réduit, et démembré l’oeuvre. Très peu de fables ont été choisies parmi les les Fables choisies mises en vers par Monsieur de La Fontaine. L’ordre de leur succession a été systématiquement négligé. De sorte qu’encore aujourd’hui, nul n’est choqué, à l’oral du Capes ou de l’Agrégation de lettres, d'entendre une explication qui néglige de placer le texte proposé dans son environnement. Très peu de gens s’étonnent aussi de voir publiées des anthologies, souvent destinées aux enfants, et qui ne font aucune référence à la composition voulue par La Fontaine. Tout se passe comme si l‘on pouvait, et même devait, ne pas en tenir compte. La tradition scolaire a, et avait, ses raisons, fondées elles-mêmes sur les intentions affichées par la Préface des Fables. La Fontaine y rappelait que l'auteur qu'il imitait essentiellement – Esope – s'adressait aux enfants1. Dès lors, il devenait légitime de faire de ses Fables, particulièrement quand on fonda l'Ecole républicaine, un outil essentiel de l'éducation des enfants, ou plutôt de la construction d'une certaine idée de l'enfant, préalable nécessaire à la construction d'une certaine idée du citoyen, et de la France. Comme il fallait enseigner une morale non problématique, on choisit de mettre en valeur les fables qui paraissaient les moins ambiguës, et l'on brisa scolairement les livres. Ces fables choisies parmi les Fables choisies mises en vers par monsieur de La Fontaine permettaient d'enseigner les valeurs du travail, de l'épargne, du respect
1 « Ce qu'elles nous représentent confirme les personnes

en relation

  • Fontaine
    300 mots | 2 pages
  • La fontaine
    4299 mots | 18 pages
  • La fontaine
    576 mots | 3 pages
  • J. de la fontaine
    997 mots | 4 pages
  • la fontaine
    825 mots | 4 pages
  • la fontaine
    1502 mots | 7 pages
  • La fontaine
    447 mots | 2 pages
  • La fontaine
    20617 mots | 83 pages
  • la fontaine
    20461 mots | 82 pages
  • La fontaine
    346 mots | 2 pages