"La harangue du vieillard", supplément au voyage de bougainville, denis diderot

Pages: 8 (1907 mots) Publié le: 8 mai 2010
« La Harangue du Vieillard », D. Diderot, Le Supplément au voyage de Bougainville, 1772

Introduction : Au XVIIIe siècle, après la conjonction de grandes découvertes qui avait débuté au XVIe siècle avec par exemple, la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, celle de la route des Indes et du Cap de bonne espérance par Vasco de Gama, et le premier voyage autour du monde par Magellan,les explorations continuent, mais bien souvent les échanges entre civilisations prennent un tour plus commercial. La pratique de l’esclavage devient alors monnaie courante, les Africains sont transportés en Amérique tels de simples marchandises. A cette même époque, Antoine de Bougainville, explorateur, entreprend un long voyage au cours duquel il découvre l’île de Tahiti et dont il fait letémoignage en publiant un ouvrage qui connaitra un grand succès en 1771. C’est là que le public européen découvrira une critique enthousiaste de Tahiti. Il mentionne dans son ouvrage un vieillard qui, à la différence de ses compatriotes, refuse d’entrer en contact avec les européens. Denis Diderot, après la lecture de cet ouvrage, écrit le Supplément au voyage de Bougainville, dans lequel il imagine ledialogue de ce vieillard avec l‘explorateur. La question sera la suivante : Comment Diderot, à travers le discours de vieillard, définit-il la colonisation ? Nous verrons d’abord que le vieillard adresse aux siens et à leurs hôtes un discours virulent contre les méfaits de la colonisation, avant de voir que son discours agit comme un véritable réquisitoire où il ne fait aucune concession.Problématique : Comment Diderot, à travers le discours du vieillard, définit-il la colonisation ?

I/ Un vieillard adresse un discours virulent aux siens et à leurs hôtes contre les méfaits de la colonisation.

A. Son discours s’organise autours d’un certain nombre d’oppositions.

Tout d’abord, on constate que l’intégralité du discours du Vieillard est fondé sur une antithèse… En effet,tout son discours est pris en charge par la première personne du pluriel « nous », ce qui indique qu’il parle au dessus de ses intérêts personnels, au nom de toute la communauté tahitienne et qui traduit l’idée d’une société fondée sur un esprit collectif. En opposition au pronom personnel « nous », le pronom « tu » est sans cesse employé pour désigner l’explorateur Bougainville, et par extension,l’individualisme européen avec une certaine familiarité. Ces deux pronoms se succèdent tout le temps et créent ainsi un rythme binaire. L’expression « tout est à tous », avec son allitération en « t », suggère la cohésion de la communauté tahitienne et s’oppose à l’expression « distinction du tien et du mien » qu’il emploie pour parler des inégalités chez les arrivants du vieux continent.Plusieurs expressions telles que « nous sommes innocents, nous sommes heureux », « nous suivons le pur instinct de la nature », « tout est à tous », « nos filles et nos femmes nous sont communes » sont au présent gnomique et témoignent alors d’une situation pérenne, elles présentent le mode de vie des tahitiens depuis le commencement. L’emploi du passé composé dans les expressions « tu as tenté »,« tu nous as prêché », « elles sont devenues », « vous vous êtes égorgés », etcétéra marque la rupture de la situation stable des tahitiens avec l’arrivée des européens. Les mots « ton vaisseau » et « notre » rives, rapprochés pour mieux s’opposer, semblent former une métonymie de la colonisation. Les adjectifs mélioratifs à l’instar de « innocent », « pur » employés pour caractériser la civilisationtahitienne s’opposent aux adjectifs péjoratifs et hyperboliques tels que « méprisable », « folles », « féroce » et témoignent de la comparaison entre deux mondes complètement antithétiques. Diderot propose une vision manichéenne des choses. Le discours est construit sur un rythme binaire, sur de nombreuses oppositions, comme on le voit à la façon dont la conjonction de coordination « et »...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Denis diderot
  • Denis diderot
  • Supplement au voyage de Bougainville, Denis diderot
  • Supplément au voyage de bougainville, denis diderot
  • Lecture analytique Supplément au voyage de Bougainville Le discours du Vieillard Denis Diderot
  • Diderot supplément au voyage de bougainville « les adieux du vieillard »
  • Commentaire supplément au voyage de bougainville, denis diderot
  • Denis diderot, supplément au voyage de bougainville (1796)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !