La loi est-elle un obstacle à la liberté ?

Pages: 7 (1516 mots) Publié le: 27 mai 2013
Introduction :
A la question « la loi est-elle un obstacle à la liberté » nous serions d’abord tentés de répondre que la liberté ne peut se définir que comme le fait de n’être soumis à rien d’autre que sa propre volonté. La loi est bien un frein sinon un obstacle à la liberté puisqu’à ma volonté. Ainsi la loi comme ce qui s’impose à tous est d’abord un empêchement d’agir pour chacun. Cependantdans le cadre d’une vie en société il y a nécessairement des règles qui doivent s’imposer afin de rendre l’existence ensemble possible. Accepter la présence de la loi c’est peut-être alors fonder une liberté réelle, qui prend en compte des limites à la volonté individuelle, la liberté totale étant valable pour tous elle rend aussi incertaine ma sécurité et plus loin mon existence. Car vouloiragir sans borne suppose qu’autrui le puisse aussi.
Nous verrons dans un premier temps, que l’exercice de la liberté est celui de ma volonté, la loi agit comme une borne qui empêche le développement de ma puissance d’agir. Mais il nous faudra reconnaître que la loi est aussi le meilleur moyen pour garantir à tous l’effectuation d’une liberté réelle qui comprend une forme de sécurité. Cette sécuritéapportée par la loi est alors le premier moment du développement de soi, la loi n’est plus un obstacle elle est au contraire le moyen de ma liberté. La liberté se comprenant seulement par une intériorisation de la loi qui est en moi la présence de la reconnaissance d’autrui.

Plan détaillé :
1 / La loi est une limite à ma liberté, être libre = agir seulement par soi-même.
A Laliberté est un fait d’expérience, la liberté totale est ce moment où je décide entièrement de mes propres orientations, chacun de mes choix est un fait de ma conscience. Mais cet état est aussi celui du débordement des désirs, être libre = faire seulement ce que je veux.. mais on peut s’interroger ici sur la valeur de ce moi qui n’accorde aucune place à autrui ? En fait l’affirmation de la libertépermet aussi de rejeter la « mauvaise loi », c'est à dire, l’obéissance aveugle à une loi qui est injuste.
B Il y a donc deux façons de considérer la loi comme un obstacle : 1° parce que j’affirme la toute puissance de ma volonté en dehors d’une organisation sociétale. Nous sommes ici dans une forme d’état de nature ou le terme de liberté lui-même pose problème car la conscienceindividuelle dans ce cadre est absente. 2° parce que la liberté peut se trouver dans le rejet de la loi, refuser une loi injuste ou une limitation des libertés publiques étant alors le gage de la liberté. Mais ici il y a une torsion du sens de la loi qui devient l’arme d’une puissance individuelle ou d’un système.
C En ce sens l’idéal de la volonté c’est l’autonomie (auto – nomos) être guidéseulement par sa propre loi. C’est l’extériorité de la loi qui est un frein à la liberté, son intériorisation permet au contraire d’être son propre maître. Dans chacun des 2 cas il y a une erreur de raisonnement 1° la liberté n’est pas présente dans « l’état de nature » ni non plus le bien et le mal, nous sommes en deçà d’une décision libre car l’homme en cet état est du côté de l’animal, il agitspontanément sans une réflexion la validant 2° c’est la nature même de la loi qui est tordue, elle devient un instrument de puissance et non plus d’égalité et d’universalité.
2/ la loi est aussi le meilleur moyen pour garantir à tous l’effectuation d’une liberté réelle qui comprend une forme de sécurité. Cette sécurité apportée par la loi est alors le premier moment du développement de soi,la loi n’est plus un obstacle elle est au contraire le moyen de ma liberté
A il faut encore revenir sur le statut de la loi, elle est ce qui à partir d’une expérience individuelle ou locale prend une forme universalisable, la loi prend donc la forme de l’universel et par extension elle s’applique à tous et à tout. Mais alors que dans le champ des sciences « dures » la loi...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La loi est elle un obstacle pour la liberté
  • L'ignorance est elle un obstacle à la liberté ?
  • Autrui est il un obstacle a ma liberté
  • L'etat est-il un obstacle à ma liberté
  • La loi constitue-t-elle, pour la liberté, un obstacle ou une condition ?
  • L’éducation est-elle un obstacle à la liberté ?
  • L'ignorance est elle un obstacle à la liberté ?
  • La loi constitue pour la liberté un obstacle ou une condition?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !