La nouvelle héloise rousseau

Pages: 6 (1294 mots) Publié le: 15 janvier 2014
"Le désir est l'essence de l'homme" disait Spinoza. Et tout homme est défini comme sujet de désir, s'il cesse de désirer il se laisse en quelque sorte mourir. Ainsi le désir est au centre de ses intérêts. Désirer une chose puis l'obtenir, en désirer une autre, espérer, puis l'obtenir et ainsi de suite. Cette structure perpétuelle a était source d'inspiration pour Rousseau qui dans cet extrait deLa Nouvelle Héloïse, aborde le rapport du désir et du bonheur, et des effets que le désir a sur l'homme. L'opinion publique, elle, pense que le bonheur n'est ressenti que lors de la satisfaction du désir. Rousseau va contre cela et soulève le problème suivant : est- ce qu'obtenir l'objet désiré procure véritablement plus de plaisir que de le désirer ? Tout d'abord, l'auteur déplore un monde quiserait dépourvu de désir, et tire donc cette conclusion : le désir est nécessaire (de "Malheur..." jusqu'à "possède."). Ensuite, Rousseau tend à poursuivre son idée première, et soulève un paradoxe selon lequel le désir satisfait d'avantage que la possession (de "On jouit..." jusqu'à "d'être heureux."). Il en vient à l'appuyer par un exemple de l'homme dont l'avidité pourrait être une part de notrereflet (de "En effet..." jusqu'à "de sa passion."). Dans un troisième temps, Rousseau rend compte de l'envers du monde qui supprime la magie de l'imagination (de "Mais..." jusqu'à "la jouissance."). Enfin, poussant sa thèse, il semble faire preuve de nihilisme, en rejetant le monde réel (de "Le pays..." jusqu'à la fin).

L'exclamative "malheur à celui qui n'a rien à désirer !" insiste sur lecaractère nécessaire du désir pour l'homme. En effet dans cette première phrase, Rousseau indique que le désir est l'essence même de l'homme ; bien que celui-ci soit contingent, en l'absence de désir l'homme se verrait dépourvu d'un certain intérêt de vivre. Mais l'auteur semble par ailleurs soulever un paradoxe : associer la notion de désir à celle de la possession semble contradictoire cardésirer vise une possession de quelque chose dont on se voit (pour un instant) privé. Pourtant, se lit : "il (celui qui n'a rien a désirer) perd pour ainsi dire tout ce qu'il possède". Ainsi faut il comprendre que la seule possession de l'homme est son inlassable désir?

Le deuxième paradoxe, nous mènerait à en donner une réponse affirmative. Rousseau en disant que l' "on jouit moins de ce qu'onobtient que de ce qu'on espère" réfute l'idée que se fait l'opinion publique du désir, à savoir que la satisfaction d'un désir procure un plaisir incommensurable comparé à l'espérance de la possession de l'objet désiré, qui pourvoie, elle, frustration. Il s'agit donc là d'un autre paradoxe. Le bonheur ne se trouve-t-il pas dans l'accomplissement de ses désirs? Rousseau soutient tout le contraire.Il n'a pas été le premier à se questionner à ce sujet ; à la question que s'est légitimement posé Epicure : "A propos de chaque désir, il faudrait se poser une question : quel avantage résultera-t-il si je ne le satisfais pas?", Rousseau aurait sans doute répondu : le bonheur, la jouissance, finalement tous les affectes que l'opinion croit éprouver après qu'elle ait comblé un désir, alors que cesderniers définissent le désir lui-même. Ainsi la possession de l'objet convoité offre une jouissance infime en comparaison à celle de l'espérance de cette possession.

Rousseau poursuit sa thèse en l'illustrant avec l'exemple de "l'homme avide et borné" qui semble représentée la nature humaine. Ce dernier est définit comme "fait pour tout vouloir et peu obtenir" ; autrement dit, l'auteur offrela contradiction entre le monde dans lequel nous évoluons et les penchants que l'on subit, c'est ce que Camus nomme, dans Sisyphe, le "divorce entre l'esprit qui désire et le monde qui déçoit". Quand Rousseau évoque la "force consolante" dont les hommes ont bénéficié du ciel, quelque chose d'autre est dit implicitement : l'écart entre le désir dépourvu de limites et le réel qui représente un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La nouvelle d' heloise de rousseau
  • La nouvelle héloise jj rousseau
  • Julie ou la nouvelle héloïse de rousseau
  • La nouvelle heloise
  • Rousseau-la nouvelle héloise explication texte
  • Extrait rousseau julie ou la nouvelle héloise
  • La nouvelle héloïse de jean-jacques rousseau
  • La nouvelle héloïse, rousseau, explication de texte

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !