La quete de la sagesse était-elle vaine ?

Pages: 5 (1161 mots) Publié le: 21 juin 2014





La quête de la sagesse est-elle vaine ?

La sagesse se définit principalement sous trois formes. L’origine de ce terme désigne une connaissance, une approche « expérimentale » des choses. Mais on peut aussi le comprendre au sens de « prudence », comme ce qui nous tient éloigné d’un danger. Or, son sens plein est celui de la connaissance intellectuelle, non pas scientifique maisréflexive, c’est-à-dire philosophique.
Il existe une citation de Lao-Tseu : "Connaître les autres, c´est sagesse; se connaître soi-même, c´est sagesse supérieure." De plus, selon Socrate, consiste effectivement à se connaître soi-même. Alors, on peut se demander si cette quête ne consiste pas d’abord à se connaitre soi-même.
Puis que signifie réellement le mot « vaine »? Selon la définition dudictionnaire, une quête est « l’action d’aller à la recherche de quelqu’un ou de quelque chose ». Le mot « vaine », quant à lui, est le mot clef de la question. Il pourrait signifier que la recherche du moi est inutile puisque cette quête du moi est inexistante ou que tout simplement qu’elle n’a aucun but. Alors le problème est de savoir si cette quête est illusoire ou réaliste ?
Alors, le vraiquestion selon moi est,

« Est-il sage de chercher à se connaitre ? »

Apprendre à se connaitre, à prendre conscience de soi n’est –il pas naturel de la part d’un homme qui pense ? Est-ce que être conscient c’est se connaitre ?
Se connaitre c’est d’abord avoir la conscience, qui est la caractéristique première de la pensée. Sans elle, il n’est pas possible de penser. Or, si je pense c’est que jesuis conscient et être conscient amène toujours à prendre plus conscience de moi, a s’approfondir soi-même..
Alors la conscience de soi s’avère être une connaissance, qui s’acquière et se complète avec le temps. On ne peut pas prétendre connaitre entièrement son « être », mais j’ai mon propre caractère que je connais a peu près, ma propre philosophie, mes propres envies, ce qui fait de moi lemieux placé pour me connaitre. Par exemple, qui mieux qu’un auteur peut rédiger sa propre autobiographie, qui est en elle-même une quête de soi-même
Or, la conscience n’est pas acquise, elle s’acquiert par le bié par exemple d’activité pratique. Etre conscient de soi-même c’est alors pouvoir se confondre avec l’existence, l’extérieur. Nul le peut chercher des solutions ou changer des chosesextérieurs sans se connaitre soi-même.
Ainsi, il serait sceau de ne pas définir la sagesse comme la connaissance de soi.



Cependant, on peut se demander si cette connaissance de soi n'est pas une illusion ? On peut se questionner sur son efficacité autant que sur sa perte de temps ?
Cette connaissance de soi-même, malheureusement, connait une confusion entre la faculté de réflexion et lacapacité d’auto-objectivation. Par exemple, il est difficile de se donner réflexion un problème donné sans entrer en confusion avec notre objectivité. Il y a un dicton qui je pense, résume très bien cet argument : on ne peut pas en même temps passer dans la rue et se regarder passer…
Est dans l’illusion celui qui croit qu’il peut apprendre à se connaitre seul. Il est impossible d’être conscient de soide façon autonome, la psychologie a très bien comprit cette faille et a pour but d’aider de se connaitre entièrement, plutôt que de façon partielle en essayant d’y arriver seul. Par exemple, la psychanalyse freudienne s’emploie à ce genre d’entière prise de conscience de soi-même.
Autre faille de cette quête, qui peut être finalement s’avérer être insoluble. On peut même parler de perte de tempsen gâchant sa vie à essayer de se connaitre en mettant à l’écart la jouissance de la vie. Est- ce que cela vaut vraiment le coup de se poser des questions trop personnelles ou trop générales au détriment du bonheur qu’est la vie ?
Finalement, chercher à se connaitre s’avère être une mission vaine, puisque par l’impossibilité d’atteindre une pleine conscience de soi même par l’autonomie, il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • G. Cornu, Les définitions dans la loi, L’art du droit en quête de sagesse
  • Sagesse
  • Sagesse
  • La sagesse
  • La sagesse
  • Sagesse
  • Sagesse
  • La sagesse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !