La responsabilité du banquier

Pages: 50 (12434 mots) Publié le: 23 novembre 2011
Introduction :

Le banquier est un commerçant dont le rôle est primordial dans la vie économique d’aujourd’hui, mais son commerce est dangereux, car les biens qu’il reçoit et qu’il véhicule sont matérialisés par l’argent, cet élément qui confère la puissance et qui suscite les convoitises.
Considérant le banquier comme un professionnel exerçant une activité d’intérêt général, les jugesimposent certaines obligations, comme le devoir de conseiller son client, de veiller à la sauvegarde de ses intérêts, de garder le secret. De même qu’ils l’investissent d’une obligation de surveiller les opérations traitées par ses clients.
Ce servite de la jurisprudence dans l’appréciation de la responsabilité du banquier, s’explique par les fonctions qu’exerce ce dernier, par l’instruction etl’expérience qu’il a acquises et surtout par la confiance qu’on lui prête.

En matière juridique, la responsabilité est une éventualité pouvant entraîner une sanction. La condition pour que cette éventualité se réalise est la participation du sujet à des situations génératrices de dommages.
Pour le banquier, entendu ici comme personne physique ou entreprise bancaire, la diversité de ces situations n’ad’égal que celle des opérations qu’il effectue ou des obligations qui lui incombent à l’occasion de son activité, de la sorte, sa responsabilité puise ses sources dans le droit commun, la réglementation de la profession ainsi que dans celle relative, s’il y a lieu, aux opérations de banques.

Le développement croissant de l’activité bancaire, la multiplicité des tâches effectuées par le banquierfont, en effet, ressortir cette responsabilité à des ordres juridiques différents. Ainsi, en raison de la nature de l’obligation du banquier ou de la nature du contrat qui le lie à la clientèle, sa responsabilité peut être civile, pénale, cambiaire ou disciplinaire, dans ce sens également, l’expansion de l’activité bancaire entraîne un accroissement des risques d’erreurs ou de fautes commises par lebanquier qui, en principe, devait mettre de plus en plus en cause sa responsabilité.
La recherche au niveau jurisprudentiel marocain ne confirme pas cependant de façon absolue cette hypothèse. Les décisions publiées demeurent relativement peu nombreuses, comparées à l’importance des situations dans les quelles le banquier est astreint certains devoirs, il semble que cet état de la jurisprudenceest dû à la fois, au fait que les décisions judiciaires ne font pas l’objet d’une publication systématique et à l’abstention des justiciables de recourir aux tribunaux pour trouver des solutions à leur litiges. La pratique consiste pour les banquiers désireux de sauvegarder leurs images de marque, à rechercher des solutions en dehors des juridictions : les constructions jurisprudentielles peuvent,en effet consacrer certaines règles qui risquent d’orienter l’évolution du droit en un sens estimé non conforme aux intérêts de la profession. Une certaine doctrine a, d’ailleurs exprimé sans détours ses préoccupations devant l’ampleur du développement de la responsabilité des banques.
Nostalgique de la période sans statut légal, le comportement des entreprises bancaires marocaines à l’image decette doctrine, craint sans doute que l’évolution de la jurisprudence, n’en arrive à entraver le fonctionnement de leur activité.
Cette façon d’envisager la responsabilité du banquier comporte certainement des craintes excessives et ne va pas forcément dans le sens de l’intérêt de la profession. En effet, et même si ce raisonnement se situe à l’intérieur du système économique libéral dans lequelévolue la profession bancaire, ces craintes ne sont pas justifiées ; car, dans ce system également, l’épanouissement de l’activité bancaire, quel que soit le degré de la liberté professionnelle, a besoin de règles strictes de responsabilité pour favoriser l’amélioration de ses prestations. Bien mieux, des règles de responsabilité qui diminuent les risques d’erreurs ou de fautes servent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Responsabilité du banquier
  • la responsabilité du banquier
  • Responsabilité du Banquier
  • Responsabilité du banquier
  • Responsabilite du banquier
  • responsabilité du banquier
  • Responsabilité juridique du banquier
  • La Responsabilité du banquier dispensateur de crédit

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !