La science découvre-t-elle ou construit-elle son objet?

1007 mots 5 pages
PHILOSOPHIE

La science découvre-t-elle ou construit-elle son objet ?

La science se définit comme un ensemble de connaissances qui ont un objet déterminé car l'objet précède toute connaissance et car la connaissance constitue l’activité de la raison. La science est présentée comme un savoir sûr et pourtant son contenu évolue sans cesse. On peut alors se demander si la recherche scientifique sera amenée à prendre fin. Et comment peut-on expliquer cela ? Est-ce la complexité de la nature ou bien les méthodes qui sont en cause et rendent les découvertes plus difficiles ? Ou tout simplement : « La science découvre-t-elle ou construit-elle son objet ? » Car, ne peut-on pas opposer le caractère passif de la découverte au caractère actif de la construction ? L’alternative implique deux attitudes : la première consisterait à dévoiler un fait dans son intégrité alors que la deuxième suppose une part d’invention de l’esprit. Dans ce cas, cela supposerait un manquement au principe d’objectivité.

La fonction de la science, c’est de connaître et d’expliquer la nature. C’est-à-dire découvrir de nouvelles choses, restées inconnues jusque-là, et rendre compte des faits avant de les expliquer ; elle se doit donc de rester objective afin de demeurer fidèle à la réalité. C’est le principe d’objectivité. La découverte d’un objet étant en fait le décèlement de l’existence de cet objet, la science peut être conçue comme découverte. En effet, elle ne peut étudier un objet si elle ignore son existence ; la découverte inopinée d’un objet attribue à la science un nouveau donné qu’elle devra exploiter et expliciter pour pouvoir se l’approprier. De plus la science repose sur l’expérience, c’est-à-dire la connaissance acquise par la pratique ; en effet, la science ne peut acquérir de nouvelles informations sur l’objet sans expériences, car celles-ci permettent de recueillir des données et d’en faire des interprétations théoriques. La découverte d’un objet ne se suffit donc pas

en relation

  • La main à la pâte
    2771 mots | 12 pages
  • Galilée
    3601 mots | 15 pages
  • Cours sur la métaphysique
    8860 mots | 36 pages
  • caracteristique de la science
    4640 mots | 19 pages
  • Acte3scene3
    736 mots | 3 pages
  • galillée
    4743 mots | 19 pages
  • lalala
    682 mots | 3 pages
  • Galilée
    1925 mots | 8 pages
  • Galilée
    1212 mots | 5 pages
  • Devoir maison sur la nuit des temps
    1253 mots | 6 pages