La science rend elle la philosophie inutile dissertation

Pages: 28 (6895 mots) Publié le: 6 octobre 2012
La philosophie de la religion est la partie de la philosophie qui pose la question de savoir ce qu'est une religion[1]. Selon le concept de religion qui est posé et selon la question fondamentale que l'on se pose sur la religion, la philosophie de la religion peut correspondre à différentes démarches. La principale distinction entre les diverses approches de la philosophie de la religion se faitentre les approches dites « essentialistes » et les approches dites « fonctionnalistes »[2].
La philosophie de la religion est confrontée à une difficulté particulière qui est l'absence d'un concept de religion convenant à tout ce qu'il est d'usage de considérer comme étant de l'ordre de la religion.
La philosophie de la religion se présente de manière sensiblement différente selon lesreligions, les époques et les lieux.

|Sommaire |
| [masquer]  |
|1 Histoire |
|2 Essentialisme |
|3Fonctionnalisme |
|4 Croyance |
|5 Réflexivité |
|6 Nominalisme |
|7 Questions fondamentales|
|8 La question : « Qu'est-ce que “ Dieu ” signifie ? » |
|9 Dieu est-il connaissable ? |
|9.1 Les religions et les sciences |
|10 Annexes |
|10.1Références |
|10.2 Articles connexes |
|10.3 Liens externes |
|10.4 Bibliographie |
|10.4.1 Sources primaires|
|10.4.2 Essais contemporains |


Histoire[modifier]

Historiquement, la philosophie de la religion peut aussi désigner un moment de l'histoire de la pensée centré sur les auteurs allemands que sont Kant, Schleiermacher et Hegel. Ceux-ci sont les principaux philosophes à avoir traité de la religion autournant des XVIIIe et XIXe siècles. Kant et Hegel ont donné l'un et l'autre des cours de philosophie de la religion. C'est à leur époque que la philosophie de la religion est devenue une discipline universitaire.

Essentialisme[modifier]

Les approches essentialistes ont un concept de religion défini et accordent le plus souvent une grande importance à la question de l'existence d'un ou plusieursdivinités. Cette question détermine le fait que l'on considère la religion comme une invention humaine ou comme l'activité d'une ou de plusieurs divinités dans le monde. Les concepts de religions qui correspondent à cette opposition sont, d'une part, celui de religion comme étant essentiellement de l'ordre de la relation entre divin et humanité, ou, d'autre part, celui de religion comme étantessentiellement de l'ordre d'une croyance en quelque chose dont l'existence n'est pas assurée. Ces approches sont ainsi marquées d'une forte opposition entre les tenants de l'existence de divinités et ceux qui défendent le contraire. À l'extrême, les penseurs engagés dans cette voie se répondent les uns aux autres par des livres faisant le bilan des arguments pour et contre l'existence des dieux....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La philosophie rend elle la science inutile
  • La science rend-elle la philosophie inutile ?
  • La science rend la philosophie inutile
  • La science rend-elle la philosophie inutile ?
  • Dissertation philosophie des sciences
  • La philosophie est-elle inutile ?
  • La philosophie est-elle inutile ?
  • La philosophie est elle inutile

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !