La société d’ancien régime est–t’elle aussi bloquée qu’elle n’y parait ?

1769 mots 8 pages
« Les uns prient, les autres combattent, les derniers travaillent. Ces trois groupes forment un seul tout et ne peuvent être séparés. Ce qui fait leur force, c’est que ceux qui travaillent le font pour les deux autres ordres ; à leur tour, ceux-ci prient ou combattent pour eux. Ainsi, tous trois se soulagent les uns les autres. » D’après Adalbéron, archevêque de Reims, Poème au roi Dagobert, vers 1027.
Du 16ème au 18ème siècle, la France va être dirigée par un gouvernement royal centralisé : la monarchie absolue. La société d’ancien régime est donc une société ou seul le roi détient l’autorité. L’une des caractéristiques de la monarchie absolue du 16ème au 18ème siècle est le fait que ce soit une monarchie de droit divin c’est à dire que tous les pouvoirs détenus par le roi lui ont été transmis directement par Dieu.
Le terme « d’ancien régime » est une expression qui a été inventée par Mirabeau en 1789. Il utilise cette expression afin de désigner la période qui s’étend de la renaissance au moment où l’absolutisme prend une grande place jusqu’à la révolution française c’est à dire du XVIème au XVIIIème siècle. Mirabeau désigne ainsi cette période pour exprimer son désaccord avec l’ancienne forme de gouvernement : la monarchie de droit divin, fondée sur des privilèges et l’absolutisme du roi.
La société d’ancien régime est–t’elle aussi bloquée qu’elle n’y parait ?
Dans un premier temps nous verrons que la société d’ancien régime peut paraître comme étant figée avec une société fondée sur le principe d’ordre mais aussi avec les principes de l’absolutisme du roi. Dans un second temps, nous verrons que différents mouvements ont tenté de réformer les principes de la monarchie absolue initiée par les philosophes mais aussi grâce aux limites de l’absolutisme.
I- Une société paralysée
Dans un premier temps nous verrons que la société d’ancien régime est une société qui peut être considérée comme bloquée puisque c’est une société d’ordre mais aussi du fait de

en relation

  • Droit du travail
    46834 mots | 188 pages
  • Droit cavej
    97884 mots | 392 pages
  • Veme republique
    123431 mots | 494 pages
  • Cours de droit
    46025 mots | 185 pages
  • Berstein et milza tome 2
    56012 mots | 225 pages
  • Police
    157477 mots | 630 pages
  • Rapport d'audit d'une institut
    130663 mots | 523 pages
  • L'audit social dans le contexte marocain
    70395 mots | 282 pages
  • audit social
    64483 mots | 258 pages