La spéculation

1022 mots 5 pages
HISTOIRE DE LA PENSEE ECONOMIQUE

L’économie est partout. Economie vient du grec oikos (maison) et nomos (les règles). L’éco est comme un ensemble de règles domestiques qui va s’entendre à la cité entière. L’éco est aussi ancienne que l’écriture. Jusqu'à la fin du 16ème l’approche éco est d’ordre morale. On essayait de trouver les règles qui permettent aux hommes de vivre ensemble dans la société.
Taoisme : Philosophie et religion chinoise. Lao Tseu en est l’inventeur. Il valorise l’individualisme et l’état de nature. Contre la propriété privée. L’impôt est la source de toutes les révoltes.
Confucianisme : Confucius préconise l’intervention de l’état. Le 1er principe du confucianisme est l’éducation.
L’éco est une science très jeune, car elle se libère de sa contrainte morale qu’au 18ème siècle. A partir de 1776 on considère qu’on est passé dans l’éco moderne. L’homme a des besoins illimite mais des ressources limitées, donc l’homme doit faire des choix. L’éco est la science des choix. Robbins (1932) dit que l’éco est une science qui étudie le comportement humain en tant que relation entre les fins et les moyens rare et à l’usage alternatif. La nature du raisonnement éco est normatif, c’est a dire d’élaborer la meilleur solution. En éco il y a des échanges et ces échanges interviennent dans un environnement.
L’éco est une science mais ce n’est pas une science unifier. * Différence de champ d’analyse (individualise méthodologique > les problème étudié peuvent être expliqué à partir des comportement individuels) * Différence méthodologique * Différence dans le mode de raisonnement (certain s’intéresse à des stock d’autres a des flux) * Différence quand à la finalité continu (éco positive, cherche à comprendre, à expliquer ≠ éco normative, essaye de trouver la meilleure solution) * Différence quand à l’acte éco jugé comme l’objet d’analyse.

I. LA GRECE ANTIQUES.
On passe d’une éco naturelle à une éco marchande. Les 1er

en relation

  • La speculation
    911 mots | 4 pages
  • Spéculation
    10316 mots | 42 pages
  • Spéculation
    5416 mots | 22 pages
  • La speculation
    270 mots | 2 pages
  • Spéculation
    1047 mots | 5 pages
  • La spéculation
    1493 mots | 6 pages
  • Spéculation
    538 mots | 3 pages
  • Spéculation financière
    1809 mots | 8 pages
  • Exercice spéculation
    822 mots | 4 pages
  • Histoire de la spéculation
    1148 mots | 5 pages