Le bicamérisme est-il efficace sous la Vème République ?

2956 mots 12 pages
La Vème République a été proclamée suite à la promulgation de la Constitution du 4 octobre 1958. Nul n’est sans ignorer que ce texte constitutionnel a été fortement recommandé par le Général De Gaulle. Aussi, la Constitution de 1958 est imprégnée de nombreuses idées défendues par cet homme politique. L’une des dispositions proposées par De Gaulle était notamment l’instauration d’une seconde assemblée « élue et composée d’une autre manière ». Elle aurait « la fonction d’examiner publiquement ce que la première a pris en considération », comme l’expose De Gaulle dans son discours de Bayeux en juin 1946. Ainsi, la proposition d’une seconde chambre constitue alors une nouvelle organisation bicamérale du Parlement. Le bicamérisme se définit selon le lexique des termes juridiques comme « un système d’organisation du Parlement consistant dans sa division en deux chambres. Une seconde chambre peut être constituée pour assurer la représentation soit d’une classe sociale ou d’une élite, soit des groupes économiques et sociaux, soit des collectivités territoriales ou entités fédérées. Aux yeux de ses partisans, la seconde chambre est un élément d’équilibre ; elle permet d’assurer une meilleure représentation de l’opinion et garantit un meilleur travail législatif. »
Mais, cette idée n’est pour autant pas innovante puisque le bicamérisme fut introduit pour la première fois en France avec la Constitution du 5 fructidor an III, c’est-à-dire pendant le Directoire en 1795. Mais il convient de spécifier qu’aujourd’hui le Parlement français qui « a pour fonction de voter les lois et, notamment en régime parlementaire, de contrôler politiquement le gouvernement », est composé de l’Assemblée nationale et du Sénat ; institutions définies au sein du lexique des termes juridiques.
L’Assemblée nationale se caractérise comme la « première chambre du Parlement français, élue au suffrage universel direct. (Elle) exerce le pouvoir législatif et financier : elle contrôle le gouvernement,

en relation

  • Commentaire de l'article 5 de la constitution de 1958
    1369 mots | 6 pages
  • Commentaire de texte discours de michel debré le 27 aout 1958
    1352 mots | 6 pages
  • Les révisions constitutionnelles sous la 5ème républiques.
    2116 mots | 9 pages
  • evolution du conseil cobstitutionnel sous la ve république
    1578 mots | 7 pages
  • Commentaire discours de bayeaux
    3867 mots | 16 pages
  • Ddhc
    607 mots | 3 pages
  • L'ESPRIT DE LA V e REPUBLIQUE EST-IL LE MEME ?
    1283 mots | 6 pages
  • Commentaire: article 24 de la constitution du 4 octobre 1958
    3290 mots | 14 pages
  • Droit constitutionnel
    80378 mots | 322 pages
  • Droit Constitutionnel De La Ve
    14261 mots | 58 pages
  • Test
    327 mots | 2 pages
  • commentaire art 89
    914 mots | 4 pages
  • Droit
    1528 mots | 7 pages
  • Discours michel debré
    2838 mots | 12 pages
  • Selon vous, qu'est ce qu'une bonne constitution?
    3110 mots | 13 pages