Le bonheur est-il un droit ?

887 mots 4 pages
Il faut vous interroger sur l'idée de bonheur afin de situer la difficulté qu'il y a à lui attribuer une forme juridique. Nous souhaitons être heureux et on peut même penser que le bonheur est la fin, le but de la vie humaine. Revendiquant ainsi le bonheur nous tendons parfois à le revendiquer comme un droit. Vous pouvez partir ici d’une analyse de la notion de bonheur. En général, nous identifions le bonheur à ce qui nous manque. Pauvres, nous voulons la richesse, malade, la santé, laids, la beauté. Or, comment établir un droit au bonheur alors que le bonheur lui-même est différent d'un individu à un autre ? Si la revendication d'un droit à être heureux semble légitime, comment fournir aux hommes les moyens de parvenir au bonheur ? En effet, réfléchir au bonheur, n’est-ce pas constater que ne lui correspond aucun principe universellement valable ? En effet, comme le montre Kant dans les Fondements de la métaphysique des mœurs, le bonheur n’est pas un véritable concept, mais un « idéal de l’imagination ». Chacun a une représentation différente du bonheur et quand nous l’imaginons nous ne nous demandons d’ailleurs pas si les différents désirs qui le constituent sont compatibles ou non. Ainsi, cette absence d’universalité semble alors interdire la saisie d’un principe qui prétendrait en définir les voies d’accès. Vous pouvez montrer en quoi le bonheur dépend de deux choses : d’une part des circonstances, de l’autre de l’idée que s’en fait chacun. Il semble donc ainsi très difficile de légiférer. Vous pouvez même remarquer que les Etats qui en général promettent le bonheur aux hommes sont les Etats totalitaires. N’y a-t-il pas alors un danger de parler d’un droit au bonheur ? Mais alors, faut-il considérer que le bonheur ne peut pas faire l’objet d’une revendication ? En d’autres termes, le droit n’a-t-il rien à voir avec le bonheur ? Vous pouvez alors peut-être montrer la différence entre une législation qui définirait le bonheur et ses voies d’accès et des

en relation

  • Le bonheur est il un droit
    1004 mots | 5 pages
  • Le bonheur est-il un droit ?
    4705 mots | 19 pages
  • Le bonheur - texte de kant
    1710 mots | 7 pages
  • Texte de kant
    1522 mots | 7 pages
  • Cours philo bonheur
    1621 mots | 7 pages
  • Le bonheur
    2646 mots | 11 pages
  • le bonheur
    3977 mots | 16 pages
  • Le bonheur est-il affaire privée ?
    2780 mots | 12 pages
  • L'etat doit-il rendre les citoyens heureux?
    1029 mots | 5 pages
  • La société a t-elle comme but de réaliser le bonheur commun ?
    2971 mots | 12 pages