Le chêne et le roseau

691 mots 3 pages
1. Arguments du Chêne fondes sur l’orgueil

Thèse du Chêne = Résister
Il présente des arguments pour montrer qu’il est puissant et indestructible, il est tellement sure de lui qu’il offre même sa protection au Roseau

- Chêne impose sont point de vue au départ : c’est lui qui entame la conversation
- Il est le premier à prendre la parole, il est donc dominateur
- Il est égocentrique : « me semble », « mon front ... je couvre ... je vous défendrai »
- 14vers Chêne vs 5 vers Roseau
- Selon le Chêne : Pourquoi le Roseau accuse t-il la nature ? Car n’importe quel gouverneur est plus fort que lui
- « au Caucase pareil » : métaphore hyperbolique, Le Chêne se décrit d’une manière superpuissante => résistance a toute épreuve : orgueil de la part du Chêne
- Champs lexical de la protection et de la force.
- « Arrêter les rayons du soleil » : Empêcher la nature d’étaler la lumière la ou elle veut. Seul l’atmosphère (couche d’ozone) et ses composantes chimiques sont capables de filtrer les rayons du soleil, de les arrêter partiellement tandis que lui les arrête prodigieusement et défit la nature.
- L’aquilon et le zéphyr sont des vents : l’aquilon est un vent fort et froid, du nord ; le zéphyr est plus doux, tiède et léger => Rigidité vs Souplesse
- Non seulement le Chêne défit la Nature, mais il ose porter un jugement moral sur la nature => Cela va augmenter la colère de cette dernière

 Discours du Chêne = Discours exagéré et riche en figure de style

3 personnages sont présents : Chêne – Roseau – Nature
Champ lexical de la Nature : « l’eau - Nature – soleil – feuillage … » => Donc la nature est présente parce qu’il sont dans la nature et elle est absente car elle n’intervient pas dans le dialogue.

2. Arguments du Roseau fondes sur la concession :

Raisonnement par concession : le Roseau reconnait que le Chêne est fort mais il ne faut pas résister a la force de la nature

- « bon naturel l.19 » : la nature humaine par opposition a la

en relation

  • Le chêne et le roseau
    1215 mots | 5 pages
  • Le chêne et le roseau
    428 mots | 2 pages
  • Le roseau et le chêne
    1040 mots | 5 pages
  • Le chene et le roseau
    798 mots | 4 pages
  • Le chêne et le roseau
    750 mots | 3 pages
  • Chene et le roseau
    388 mots | 2 pages
  • Le chene et le roseau
    1099 mots | 5 pages
  • Le chene et le roseau
    714 mots | 3 pages
  • Le chene et le roseau
    898 mots | 4 pages
  • Le chêne et le roseau
    1003 mots | 5 pages