Le comte de fées

Pages: 11 (2677 mots) Publié le: 19 mars 2013
Récits d’imagination, très anciens, ont en commun d’être une transposition symbolique d’un certain nombre de questions, d’une vision de la vie,... Transposition symbolique sans que les auteurs des mythes en aient conscience très précisément.
Le récit d’imagination sert de transcription plus ou moins consciente d’un contenu qui reste à interpréter.
Origine ancestrale du mythe, immense variétéet fait que les mythes aient des versions différentes selon les continents, les époques, les civilisations.
Mêmes types de récit en différents points du globe dont les variations sont très nombreuses.
Comment se fait-il que les hommes imaginent partout les mêmes histoires?
Au départ on pensait que c’était une forme de pensée primitive, c’est l’hypothèse qui est remise en cause car enregardant de près les mythes on voit qu’il y a une forme de logique, et on se rend compte qu’il y avait beaucoup d’irrationalisme dans la pensée philosophique elle-même (pas attendu Nietzsche pour penser ça).
Quelle vérité les mythes délivrent-ils ? Jusqu’au IVème siècle, on a cru à la vérité de ces mythes, on croit à la nécessité de posséder un savoir concernant les légendes utiles dans la viequotidienne. Rapport du mythe à la vérité nécessaire. Mythes remis en cause assez vite et on cessé d’être des articles de foi.
Quand on a cessé de penser que le mythe était allégorique, il a quand même gardé de l’importance, permet de connaître le passé. N’est plus un article de vérité, mais une source de savoir sur la société qui l’a produit.
Comment s’est constituée peu à peu une science des mythes ?De la Renaissance jusqu’au Lumières (18ème), on a considéré les mythes comme des fantaisies, créées par des âges ignorants, et étaient le «recueil des erreurs de l’esprit humain». Mythes étaient un répertoire d’images pour ceux qui voulaient se divertir.
Fin Lumières, début XIXème: approche historique, on collecte les mythes. On les analyse dans leurs ancrages locaux en les considérant commespécifiques à un lieu et à une époque donnés (école allemande : Müller). L’approche généraliste, comparatiste et locale vont apprendre à se compléter. ex : mythe de la souveraineté (cad qui régit quoi et qui détient l’autorité dans le monde) :
- mythe de la théogonie (Ouranos, Chronos, Zeus se relaient par la force le pouvoir)
- Mythe de Kumarbi : ces récits ont pour protagoniste principal ledieu de l’Orage Teshub, dont ils décrivent l’ascension à la royauté divine
- Mythe Babylonien

Approche structuraliste : mettre en évidence dans les mythes des petites séquences qui montrent une même manière de se représenter la réalité.
Freudien : mythes = sont des configurations analogiques de conflits très profonds qui procèdent de la même façon que le rêve par déplacement, ...
Gilgamesh,Moïse, ... font parti des enfants abandonnés.
Schéma du roman familial : survalorisation du père quand il est petit qui apparait comme l’homme fort, à laquelle succède une déception et dévalorisation du père à l’adolescence.
Archétypes sont les schémas de base d’un imaginaire collectif d’après Jung.

II - Les contes

Marc Soriano Perrault
Bruno Bettelheim Psychanalyse des contes de féesMarthe Robert

Ce sont des récits imaginaires de tradition orale qui connaissent une tradition écrite à un moment ou à un autre. Extraordinaire extension (Cendrillon en Chine, idem pour Blanche Neige). Contes remontent souvent presque aussi loin que les mythes. Ils sont le produit de l’imagination humaine et de la mémoire humaine, transmis d’âges en âges. Le public des contes étaient un publicpopulaire adulte pendant longtemps.
Différences entre contes/mythes : conte semble pouvoir arriver à n’importe qui alors que le mythe travaille sur des figures différentes les unes des autres. Mythes se terminent mal alors que les contes se terminent bien. Dans le conte, le héros accomplit se qu’il a à faire sans devenir un surhomme. Les héros des mythes sont souvent un «idéal du moi»,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les fées
  • Les fées
  • Les fées
  • Les fées
  • Les fées
  • Le comte
  • Les fées
  • les fées

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !