le copiage

484 mots 2 pages
Le copiage, en milieu scolaire ou universitaire, n'est pas un phénomène récent. Néanmoins, ces dernières années, il a pris une telle ampleur qu'on commence à s'interroger sérieusement sur la fiabilité de certains résultats et même sur la validité de certains diplômes. Des élèves et des étudiants y recourent pour différentes raisons. Les uns, écrasés sous le double poids du flot informationnel à mémoriser et du dispositif injuste de l'évaluation, le considèrent comme un mal nécessaire imposé. Certains, malheureusement nombreux, en proie à de réelles difficultés d'apprentissage et d'adaptation, y voient un remède-miracle ou une véritable bouée de sauvetage. D'autres s'en servent pour "booster" leurs performances dans une course folle contre les potentiels rivaux créées par des enseignants en mal d'imagination. Pour ma part, même si je risque de culpabiliser ou de fâcher mes meilleurs camarades, j'estime que ce fléau du savoir ne doit pas être toléré, au contraire, il doit être éradiqué. C'est en effet, une tare c'est-à-dire un défaut qui déprécie à la fois, le travail fait et celui qui le fait. C'est surtout, une attitude immorale qui piétine les fondements essentiels de l'éducation, de la science et de la justice. Alors, il me semble, qu'au lieu de légitimer ou de consacrer la promotion scolaire, universitaire, scientifique professionnelle et sociale sur la base de l'effort et du mérite, on favorise, à travers la tricherie, la médiocrité et l'incompétence qui ne peuvent conduire qu'à la décadence tôt ou tard.
Le copiage, en milieu scolaire ou universitaire, n'est pas un phénomène récent. Néanmoins, ces dernières années, il a pris une telle ampleur qu'on commence à s'interroger sérieusement sur la fiabilité de certains résultats et même sur la validité de certains diplômes. Des élèves et des étudiants y recourent pour différentes raisons. Les uns, écrasés sous le double poids du flot informationnel à mémoriser et du dispositif

en relation

  • Le copiage
    469 mots | 2 pages
  • TP copiage
    1063 mots | 5 pages
  • Le compte rendu
    341 mots | 2 pages
  • L’impacte du web dans le domaine musical
    5774 mots | 24 pages
  • Liolilk
    1629 mots | 7 pages
  • Fraude et malveillance informatique
    1530 mots | 7 pages
  • Cas jurassic toys
    896 mots | 4 pages
  • operation
    14932 mots | 60 pages
  • Tpe ou pas
    1676 mots | 7 pages
  • Plan de cours département de sociologie université du québec à montréal
    1406 mots | 6 pages