Le crépuscule du matin

Pages: 21 (5030 mots) Publié le: 2 mai 2010
Le problème de la connaissance
La raison et le réel, la vérité ; la démonstration

Introduction

Une « vérité » : une pensée ou un discours, bref un jugement (proposition) conforme au réel, mais il y a plusieurs types de vérité dont les moyens d’accès et les exigences ne sont pas les mêmes.
Ex : la démonstration, l’expérimentation, l’expérience de la vie, le constat…..

⎝ De quel moyendisposons-nous pour découvrir la vérité et nous en assurer ?
⎝ Avons-nous les moyens d’atteindre des certitudes ?

La « connaissance » : au sens large, être informé de qqch, posséder la vérité. Au sens strict, être capable de justifier pourquoi ce que l’on dit est vrai (être capable de fonder un énoncé en raison). La connaissance au sens large serait une croyance vraie, une opinion vraie(droite)

⎝ Quels sont les rapports entre la connaissance et l’opinion ?

La connaissance et l’opinion : pourquoi la connaissance passe par le rejet de l’opinion ?

Distinction conceptuelle :

|Réalité |Vérité |
|Ensemble de tout ce qui existe, tout ce qui est|Discours qui reflète la réalité. |

⎝La réalité est indépendante de l’homme alors que la vérité est conditionnée par l’esprit humain, même si c’est à l’esprit humain de se soumettre au réel pour être dans le vrai.

La connaissance et l’opinion

L’opinion : un avis, un point de vue sur qqch. On discerne deux degrés d’opinion :

1er degré : ex :« J’estime qu’il faut élever les enfts avec une autorité bienveillante ».
Ici le sujet ne prétend pas à la vérité, il a conscience que ce n’est qu’un point de vue. Ce discours ns informe slt sur les impressions du sujet. L’opinion est donc un jugement subjectif.

Repère :
Subjectif (un jugement) : relatif à l’individu qui l’énonce, donc qui n’est pas universellement partageable.

Objectif  (unjugement) : relatif à l’objet du jugement, c-a-d à la réalité, indépendamment des impressions particulières du sujet.

2è degré : ex : « lIl faut élever ses enfants…. »
Ici, le sujet confond son opinion subjective avec une vérité universelle (un jugement objectif). Il aura tendance à vouloir en persuader les autres.

L’opinion passe facilement du 1er au 2è degré.

⎝ une opinion : unjugement vari ou faux qu’on a fortement tendance à tenir pour vrai, et formé de manière immédiate et irréfléchie. Le mot « opinion » vient de croyance/préjugé ;

Les origines de l’opinion

L’influence extérieure du groupe : la famille, entourage, groupe social, société, culture.
Notre subjectivité, notre identité : notamment les expériences personnelles.
Nous ne sommes pas les auteurs de nosopinions, nous en héritons passivement. On dégage deux paradoxes :
1er paradoxe : on est attaché à ses opinions alors qu’en réalité, elles n’émanent pas de nous.
2è paradoxe : même si on est accroché à nos opinions, elles sont fluctuantes à cause de leur origine.

L’opinion et la connaissance s’opposent en tout point.

Opinion : préjugé, vrai ou faux mais s’il est vrai, c’est par hasard.Connaissance : jugement après examen ; tjs vraie par fondement.

Repère :
 
| Croire |Savoir |
|Adhérer à une idée vraie ou fausse simplement parce qu’on a le |Emettre un jugement vrai en étant capable de la fonder en raison.|
|sentiment de sa vérité. | |
|Convaincre |Persuader |
|Provoquer l’adhésion d’autrui en usant d’un raisonnement, donc en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le crépuscule du Matin
  • Le crépuscule du matin
  • Le crépuscule du matin
  • Le crépuscule du matin
  • Baudelaire, le crépuscule du matin
  • Commentaire "crépuscule du matin"- baudelaire
  • Crépuscule du matin baudelaire
  • Commentaire "crépuscule du matin"

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !