le dormeur du val

Pages: 5 (1151 mots) Publié le: 15 janvier 2014
L’auteur du texte que nous allons étudier se nomme Arthur Rimbaud née en 1854 et mort en
1891, c’est un poète marginal qui n’écrira que des poèmes entre 9 et 20 ans, il rencontrera Verlaine
qui deviendra son amant et publiera toute ces œuvres mais cette relation se terminera à coup de
revolvers, Arthur Rimbaud partira en Somalie et en Egypte ou il sera victime d’une tumeur au genou
quil’obligera à rentre en France mais l’amputation étant trop tardive mourut des suites de
l’opération. Ce fut un poète membre du mouvement littéraire du symbolisme, il écrivit des poèmes
comme « sensation », « le dormeur du val », « ma bohème » et « le bateau ivre ».
Le texte de Rimbaud que nous allons analyser s’intitule « le dormeur du val » c’est un sonnet, il
est paru en octobre 1870 dans lecontexte de la guerre franco-prussienne de 1870 et fut inspiré par
la découverte d’un cadavre de soldat lors d’une de ses fugues durant sa jeunesse.
Dans ce contexte par quels procédés Arthur Rimbaud nous montre-t-il les horreurs engendrées
par la guerre ?
En premier lieu, nous examinerons ; la belle nature de Rimbaud ensuite nous traiterons de
comment le poète évoque la guerre et la critique.
Sautde 2 lignes
Pour commencer nous allons examiner la description de cette nature vertueuse.
Premièrement cette nature est gaie, «la rivière chante », « accrochant follement aux herbes »,
elle est folâtre et « mousse de rayon » ce qui donne une impression que ce lieu fait des bulles, il est
joyeux, de plus la brièveté des mots qui sont tous monosyllabiques insistent sur le caractère aérien
voirléger de cette nature. Avec toutes ces remarques, il est clair que cette nature parait
personnifier « la montagne fière », et le poète pour finir s’adresse à elle comme à une mère, par
l’intermédiaire d’un impératif de praire, « Nature, berce-le chaudement ».
Deuxièmement cette nature est abondante de lumière, « la lumière pleut », et le mot rayon
placé à la rime au vers 4 la valorise. Cettelumière est si présente qu’elle en déforme notre
vision, nous apercevons des «haillons d’argent » qui n’est autre que le reflet de la lumière sur
l’herbe. Par ailleurs cette nature est aussi belle à voir, les fleurs choisit ne sont autre que des
« glaïeuls » fleurs dont les couleurs sont très abondantes mais aussi par toute cette verdure
désignant la couleur verte accentué au vers 1.troisièmement cette nature grouille de sensation, d’abord la sensation visuelle par son paysage, la
sensation auditive car « la rivière chante », elle est bruyante, les sensations olfactives on ne précise
pas d’où proviennent les senteurs mais on sait qu’il y a plusieurs parfums, « les parfums ne font pas
frissonner sa narine » le mot « parfums » étant au pluriel, la sensation tactile de la chaleurindirectement lié au « soleil » qui s’oppose au froid de l’ « eau » mais aussi la sensation gustative qui
est très vague mais indirectement présente par le biais de la plante de « cresson » qui est une plante
comestible .Par conséquent tous les sens sont sollicités ainsi que les 4 éléments , le feu
(soleil),l’eau(la rivière),l’air (les parfums) et le terre(végétaux).
Pour finir, la nature dans cepoème est obligatoirement lyrique et malgré ses côtés chaleureux et
gais reste totalement indifférente à l’égard de ce jeune soldat « endormit » sur l’herbe.

Saut de 1 ligne

Pour finir nous allons analyser le procédé utilisé par le poète pour évoquer la guerre et la critiquer
en même temps.
Tout d’abord dans ce poème, nous percevons quelque allusion à la guerre peu nombreuse, faisantpartie du champ lexicale de la guerre c’est-à-dire « soldat », « trous rouge » qui désigne l’impact
causé par plusieurs balles et la date final « oct 70 » en lien avec la guerre de cette époque écrite par
Rimbaud. De plus, une personne dans ce poème est étendu dans l’herbe et il s’agirait d’un « soldat »
d’on nous n’avons que peu détail, nous ne connaissons ni ses origines, ni son identité...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le dormeur du val
  • Le dormeur du val
  • Le dormeur du val
  • Dormeur du Val
  • Le dormeur du val
  • Le dormeur du val
  • Dormeur de val
  • Le dormeur du val

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !