Le droit a l'image

404 mots 2 pages
1. Le droit à l'image comme protection de la vie privée
1. Les principes du droit à l'image
2. Un lien étroit avec le respect de la vie privée
2. Les limites du droit à l'image
1. Au-delà du droit à l'image, les professionnels des médias revendiquent le droit de la presse et de l'information...
2. Dans la recrudescence des procès, un droit à l'image parfois abusé

« La liberté et l’égalité dans le choix du nom de l’enfant », sont les principes dominants de la loi du 4 mars 2002. En effet, cette loi s’inscrit dans un mouvement puissant d’égalité et se traduit par un rééquilibrage des droits, des pouvoirs, des parents au profit de l’épouse. L’objectif de cette nouvelle loi est de permettre à la mère de l’enfant de transmettre son nom à celui-ci.
Le droit relatif au nom est en principe coutumier. La primauté du nom du père était le principe directeur de l’attribution du nom de l’enfant jusqu’à l’apparition de cette loi nouvelle.
Les parents peuvent désormais effectuer un choix, avoir des préférences quant à l’attribution du nom de leur enfant, ce qui implique une liberté c'est-à-dire le pouvoir d’exercer sa volonté et une égalité des sexes (les deux parents jouissent désormais des mêmes droits). Ce droit nouveau instaure également une autre égalité entre les enfants. Quelle que soit la filiation de l’enfant (naturel, légitime, adopté…), les règles d’attribution du nom sont désormais assez semblables. Cependant, c’est au choix du nom de l’enfant que nous nous intéresserons ici. Le nom étant un reflet de la famille et un attribut de l’identification d’une personne.
Il conviendrait de se demander si la loi du 4 mars 2002 instaure réellement une liberté et une égalité. Est-ce que le choix des parents pour le nom de leur enfant est totalement libre et incarne t-il réellement une égalité ?
Nous étudierons donc dans un premier temps les fondements de cette nouvelle loi (I) c'est-à-dire les grands principes de la liberté (A) et de l’égalité (B) dans le choix

en relation

  • Droit a l'image
    1933 mots | 8 pages
  • Droit a l'image
    813 mots | 4 pages
  • droit à l'image
    1274 mots | 6 pages
  • Droit a l'image
    482 mots | 2 pages
  • Le droit à l'image
    373 mots | 2 pages
  • Droit a l'image
    1075 mots | 5 pages
  • Le droit à l'image
    558 mots | 3 pages
  • droit a l'image
    2007 mots | 9 pages
  • Droit à l'image
    2683 mots | 11 pages
  • Le droit à l'image
    2446 mots | 10 pages