Le litorral méditérraneen

2025 mots 9 pages
Le littoral méditerranéen est l’un des berceaux du tourisme mondial. En effet, dès l’hiver 1784-1785, pas moins de 300 aristocrates britanniques vinrent à Nice afin de profiter de la douceur de son climat. Le littoral méditerranéen français et monégasque s’étend sur environ 1703 km de long entre Cerbère et Menton. Quant à l’épaisseur du littoral, il varie selon les différentes situations spatiales. Par exemple, Montpellier qui est à 10kms de la mer a tourné le dos au littoral alors qu’Arles plus vaste commune de France, pourtant situé a 30kms de la mer, englobe a elle seule la majeur partie du PN de la Camargue et du delta du Rhône. L’épaisseur du littoral varie aussi selon l’évolution temporelle des différents lieux par l’attrait des touristes qui au fur et à mesure se porte plus ou moins vers l’hinterland et le fore land.
Le climat méditerranéen est doux en hiver, sec et chaud en été. Les paysages sont également variés. C’est en partie pour ces raisons mais pas les seules que l’implantation touristique est précoce. Selon l’anglais, le tourisme désigne « l’art de faire un tour ». On considère généralement le tourisme comme un système d’acteurs, de pratiques et de lieux qui a pour objectif de permettre aux individus de se déplacer pour leur recréation (rupture avec la routine aboutissant a un relâchement) hors du lieu de vie habituel, en habitant temporairement dans d’autres lieux.
Le tourisme a-t-il créé ou transformé la Méditerranée française et monégasque ?
Le tourisme forme-il avec la Méditerranée française et Monégasque un « couple parfait » ?
Nous allons tout d’abord nous intéresser aux prémices de la relation entre ce littoral et le tourisme, du XVIIIème siècle aux Trente Glorieuses.

PLAN

• I) Le tourisme comme moteur de la revalorisation du littoral méditerranéen français et monégasque
– A) D’un tourisme de villégiature à un tourisme balnéaire : la progressive rencontre du littoral et du touriste
– B) Les facteurs du développement touristique

en relation