Le rationalisme moderne

Pages: 14 (3353 mots) Publié le: 1 mai 2013
Le rationalisme moderne

L'attitude intellectuelle visant à placer la raison et les procédures rationnelles comme sources de la connaissance remonte à la Grèce antique, lorsque sous le nom de logos (qui signifie à l'origine discours), elle se détache de la pensée mythique et, à partir des sciences, donne naissance à la philosophie.

Platon ne voit dans la sensibilité qu'une pseudoconnaissance ne donnant accès qu'à la réalité sensible, matérielle et changeante du monde. Se fier à l'expérience sensible, c'est être comme des prisonniers enfermés dans une caverne qui prennent les ombres qui défilent sur la paroi faiblement éclairée, pour la réalité même. « Que nul n'entre ici s'il n'est géomètre », fait-il graver au fronton de son école : l'exercice des mathématiques nous apprend à nousdétacher de nos sens et à exercer notre seule raison, préalable nécessaire à la dialectique philosophique. La connaissance du réel est connaissance des Idées ou essences, réalités intelligibles et immuables, et cette connaissance est rationnelle. Il y a en ce sens un rationalisme platonicien.

Aristote, au contraire, appuie sa philosophie sur l'observation concrète de la nature (physis), et poseles bases

de la logique formelle, dans son Organon (nous l'appellerions aujourd'hui logique générale),
de ce que l'on appela par la suite la métaphysique (au-delà de la physis, c'est-à-dire au-delà de la nature),
de l'éthique (éthique à Nicomaque).

Mais ce n'est pas l'usage de la raison, ni sa revendication, qui suffit à définir le rationalisme comme doctrine. Celle-ci seconstitue et se systématise à la fin de la Renaissance, dans les conditions spécifiques de la redécouverte de l'héritage antique, et de la mathématisation de la physique.

Le rationalisme moderne repose sur le postulat métaphysique selon lequel les principes qui sous-tendent la réalité sont identiques aux lois de la raison elle-même. Ainsi en est-il du principe de raison déterminante (ou de raisonsuffisante) que Leibniz, dans les Essais de théodicée (1710), formule de la manière suivante :

« c'est que jamais rien n'arrive, sans qu'il y ait une cause ou du moins une raison déterminante, c'est-à-dire quelque chose qui puisse servir à rendre raison a priori, pourquoi cela est existant plutôt que non existant, et pourquoi cela est ainsi plutôt que de toute autre façon. »

S'il n'estrien qui ne soit ni n'arrive sans cause, il n'est rien dès lors qui ne soit, en droit, intelligible et explicable par la raison. Dans le cadre de l'onto-théologie, cette identité de la pensée et de l'être trouve sa justification ultime en Dieu, créateur du monde et de ses lois d'une part, de la raison humaine et de ses principes d'autre part. Ce en quoi le rationalisme ainsi compris s'accomplitpleinement dans l'idéalisme philosophique, auquel Hegel donnera sa forme la plus systématique, dans la formule : « ce qui est rationnel est effectif, et ce qui est effectif est rationnel » (Préface des Principes de la philosophie du droit).

Il en résulte que la raison, contenant des principes universels et des idées a priori exprimant des vérités éternelles, est immuable et identique en chaquehomme. C'est en ce sens que Descartes, dans le Discours de la méthode, écrit : « Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée », précisant que « la puissance de bien juger et distinguer le vrai d'avec le faux, qui est proprement ce qu'on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes. »

Du point de vue de l'origine de nos connaissances, le rationalisme esttraditionnellement opposé à l'empirisme, à l'irrationalisme, et à la révélation :
Rationalisme et empirisme

Selon l'empirisme, l'expérience est la source de toutes nos connaissances. Comme l'explique John Locke dans l'Essai sur l'entendement humain de 1690 :

« Supposons que l'esprit soit, comme on dit, du papier blanc (tabula rasa), vierge de tout caractère, sans aucune idée. Comment se...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rationalisme moderne et révolution industrielle
  • Le rationalisme
  • Le rationalisme
  • Rationalisme
  • Le rationalisme
  • Le rationalisme
  • Le rationalisme
  • Le rationalisme parlementaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !