Le théâtre classique

719 mots 3 pages
Le théâtre classique

Le théâtre de la seconde moitié du XVIIe siècle est souvent appelé théâtre classique parce qu'il répond à un ensemble de règles inspirées du théâtre antique. D'abord tacites, ces règles, connues sous le nom de règles des trois unités, furent formulées explicitement par l'abbé d'Aubignac et avant lui par l'érudit italien Jules César Scaliger. Régentant une bonne part du langage théâtral de l'époque, elles sont caractéristiques de ce qu'on appela plus tard le théâtre classique.

La règle des trois unités

En un jour : l’unité de temps
L’action ne doit pas dépasser une « révolution de soleil » d'après Aristote et de 12 à 30 heures selon les théoriciens. L'idéal du théâtre classique veut que le temps de l'action corresponde au temps de la représentation. C'est Racine qui s'en est le plus approché, dans Athalie. Eugène Ionesco l'a également fait dans La Cantatrice chauve : même si elle est vue par l'auteur comme une anti-pièce elle en respecte paradoxalement l'unité de temps.
En un lieu : l’unité de lieu
Toute l'action doit se dérouler dans un même lieu (un décor de palais par exemple pour une tragédie ou un intérieur bourgeois pour une comédie). Cette règle a connu une évolution vers une plus grande rigueur après 1645. Auparavant, l'action pouvait avoir lieu dans différents lieux d'un même lieu d'ensemble, une ville par exemple[]. Par la suite, l'unité de lieu s'est resserrée autour d'un lieu unique représenté par la scène.
En une intrigue : l’unité d’action
Tous les événements doivent être liés et nécessaires, de l'exposition jusqu'au dénouement de la pièce. L'action principale doit être ainsi développées du début à la fin de la pièce, et les actions accessoires doivent contribuer à l’action principale et ne peuvent être supprimées sans lui faire perdre son sens[].
Rôles de la règle des trois unités
Cette règle a pour but de ne pas éparpiller l'attention du spectateur avec des détails comme le lieu ou la date, l'autorisant à se

en relation

  • Théâtre classique
    1321 mots | 6 pages
  • Le théatre classique
    1471 mots | 6 pages
  • Le théâtre classique
    366 mots | 2 pages
  • theatre classique
    1850 mots | 8 pages
  • Le théâtre classique
    1249 mots | 5 pages
  • Théatre classique
    493 mots | 2 pages
  • Le théâtre classique
    734 mots | 3 pages
  • Théâtre classique
    533 mots | 3 pages
  • le théatre classique
    1024 mots | 5 pages
  • Le théâtre classique
    1318 mots | 6 pages