Le tronconnage

Pages: 25 (6200 mots) Publié le: 22 mai 2012
Sur un marché mature, les ventes d’abrasifs agglomérés enregistrent depuis quatre ans de fortes baisses en valeur, ce qui incite les acteurs du marché à trouver de nouvelles voies de différenciation pour s’éloigner des produits très bataillés du 20/80. Ils observent notamment les évolutions des besoins des industries de la transformation des métaux pour leur proposer des produits mieux adaptés àleurs besoins, notamment en ce qui concerne l’ébarbage, et cherchent à proposer des disques et meules toujours plus performants de façon à offrir une productivité et une rentabilité optimales. Ceci passe aussi par un meilleur accompagnement des distributeurs afin que soient mieux pris en compte les demandes de leurs clients industriels.

Des volumes importants, un nombre d’opérateursconséquent, un marché mature, peu d’innovations : vous l’avez deviné, tous les ingrédients sont réunis pour que le marché de l’abrasif aggloméré destiné au tronçonnage et à l’ébarbage d’acier, d’inox et de métaux non ferreux, voire de matériaux de construction, soit soumis à une forte pression sur ses prix... Ce phénomène a évidemment été amplifié par la crise économique bien que ses effets soientperceptibles depuis environ quatre à cinq ans. Aujourd’hui, même les fortes hausses de matières premières (+20% environ) ne contribuent pas à remonter le prix moyen. Au point que, vu la virulence concurrentielle régnante, plusieurs intervenants reconnaissent avoir du mal à lutter en terme de prix pour conserver les volumes de certains marchés. 

Un marché atomisé

Très atomisé, le secteur des disquesagglomérés s’appuie en effet sur une multitude d’intervenants même si certains ont disparu du marché, au gré notamment des rachats. C’est le cas par exemple de Christaud acquis fin 2008 par S.E.A.

Ténors incontestés, Le Français Saint-Gobain Abrasifs et l’Autrichien Tyrolit détiennent sans doute largement plus de la moitié des ventes transitant par la distribution. Mais d’autres industrielseuropéens se disputent la seconde partie du gâteau, comme les Allemands Pferd, Rhodius, Klingspor ou Dronco, le Français S.E.A., sans oublier l’Italien Molemab, qui revendique son statut d’industriel français à travers son site de Saint-Etienne. Parmi les industriels, notons également le le Turc Karbosan qui depuis 2006 développe une politique de marque sur le marché français alors qu’auparavant,il était présent uniquement sous forme de MDD. 

Du côté des autres fournisseurs commercialisant les abrasifs agglomérés sous leur propre marque, à partir d’une sélection effectuée à partir de leur propre cahier des charges rigoureux mais sans en être fabricant, citons Sidamo, SCID ou des fabricants d’outillage électroportatif comme Bosch. 

Une baisse en valeur de l’ordre de 25%Globalement, selon les évaluations de nos interlocuteurs, le marché de l’abrasif aggloméré représenterait aujourd’hui un chiffre d’affaires de l’ordre de 35 à 40 millions d'euros, pour la partie des produits commercialisés à travers les circuits de distribution destinés aux professionnels, contre environ 60 millions en 2006. Ce périmètre ne prend donc pas en compte la vente directe et concerneexclusivement les meules et disques d’ébarbage et de tronçonnage d’un diamètre allant de 115 à 350 ou 400 mm. 

La baisse en valeur est essentiellement due à la chute des prix sur la référence phare du marché, le disque de diamètre 125 en 1,6 mm d’épaisseur. Cette chute avoisine les 25% en quatre ans. Néanmoins, sur le plan mondial, le marché de l’abrasif aggloméré reste l’un des principaux marchés deconsommables dans le monde. Il se situe en seconde position autour de 330 millions d’euros, juste derrière les abrasifs appliqués. 

Le jeu entre les acteurs du marché est d’autant plus acéré que, globalement, le poids des produits de basse qualité reste limité même si des performances hétérogènes se retrouvent sur le marché. Le disque aggloméré étant un produit lourd et peu cher à l’achat, les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !