lecture analytique voyage au bout de la nuit

326 mots 2 pages
3 : Céline, extrait de Voyage au bout de la nuit :
Introduction : Louis Ferdinand Céline est né en 1894 à Courbevoie et est mort en juillet 1961. C’est un auteur contemporain qui est connu pour ses romans come Voyage au bout de la nuit ou Guignol’s band parus en 1944 et 1964 à titre posthume. Mais on le connaît aussi pour ses pamphlets antisémites et collaborationnistes. Voyage au bout de la nuit apporta la gloire à Céline et le lance dans sa carrière d’écrivain. L’extrait que nous allons étudier se situe au tout début du roman dans le deuxième chapitre. Le narrateur apprend la mort de ses deux supérieurs, qui sont les premiers morts du roman.
La guerre peut-elle être à la fois comique et absurde ?
I : Une scène d’horreur
II : Des effets comiques
III L’absurdité de la guerre

I : Une scène d’horreur

- Forte présence des champs lexicaux de la guerre
- Description de la manière dont les personnes sont mortes
- Comparaison à des scènes de la vie quotidienne (marmite de confiture, glouglou,…), l’image est horrible.
- Le nom du personnage fait référence à Céline qui a combattu pendant la première guerre mondiale.
Céline vie la scène et la raconte avec ses propres mots (il est à la fois dans la scène et en dehors), cela permet un mélange du comique et de l’horreur.
II : Des effets comiques
- On note l’usage du comique de répétition
- Une forte utilisation de l’ironie (pour dénoncer en faisant rire)
- La légèreté des personnages, relation qu’ils entretiennent avec la guerre.
III L’absurdité de la guerre
- Il y a un sentiment de rage, l’impression de subir la guerre.
- Céline assiste impuissant (avec des tournures impersonnelles) à cette « chose » qui est la guerre.
- L’auteur émet une vision pessimiste quant au sort de l’humanité

en relation

  • Lectures analytiques voyage au bout de la nuit
    1926 mots | 8 pages
  • Lecture analytique céline voyage au bout de la nuit
    371 mots | 2 pages
  • Lecture analytique sur molly, voyage au bout de la nuit.
    844 mots | 4 pages
  • Lecture analytique voyage au bout de la nuit chap 11
    977 mots | 4 pages
  • Voyage au bout de la nuit, Céline (lecture analytique / commentaire)
    1584 mots | 7 pages
  • Lecture analytique d'un extrait du premier chapitre de voyage au bout de la nuit de louis-ferdinand celine, 1952
    1966 mots | 8 pages
  • Corpus
    3828 mots | 16 pages
  • Lecture analytique gargantua, rabelais
    530 mots | 3 pages
  • Lycée international alexandre dumas
    1105 mots | 5 pages
  • Prepartion orale 1er stg
    596 mots | 3 pages