LES Bonnes

Pages: 6 (1298 mots) Publié le: 11 août 2014





DISSERTATION SUR LES BONNES













La pièce de théâtre, Les Bonnes, a été écrite et publiée en 1947 par Jean Genet. Ce dernier se serait inspiré du fait divers de deux employées de maison, soit les Sœurs Papin, lesquelles avaient assassiné violemment leurs deux patronnes en 1933. Ayant vécu une vie assez tourmentée, c’est dans un contexte d’après-guerre que l’auteurécrit sa pièce. Celle-ci traite de sujets plus dramatiques, tels que le meurtre, l’érotisme, la domination, l’humiliation et c’est par ceux-ci que la pièce s’éloigne du théâtre classique. Nous le remarquons entre autres par le non-respect de certaines règles de ce genre théâtral, c’est-à-dire la bienséance ainsi que la vraisemblance, toutes deux propres au théâtre classique.

Pour commencer,il est possible de constater l’absence de la bienséance dans la pièce. Cet aspect se manifeste dès le début dans l’introduction Comment jouer «Les Bonnes» par le thème de l’érotisme. Quelques passages en témoignent, dont celui-ci : «Leur œil est pur, très pur, puisque tous les soirs elles se masturbent et déchargent en vrac, l’une dans l’autre, leur haine de Madame» (p.8). Cet exemple exprimeexplicitement l’aspect sexuel et provocant de ces deux femmes, d’autant plus qu’elles sont des sœurs. Déjà, la pièce affiche son caractère moins conventionnel. Il y a même une tournure masochiste à leur relation : «Ah ! ah ! vous êtes hideuse, ma belle. Penchez-vous davantage et vous regardez dans mes souliers. (Elle tend son pied que Solange examine.) Pensez-vous qu’il me soit agréable de me savoirle pied enveloppé par des voiles de votre salive? Par la brume de vos marécages?» (p.17). Dans ce passage, une des sœurs prend comme rôle celui de Madame et humilie par ces propos la bonne qui est en fait sa propre sœur. Finalement, cette dernière joue volontairement le rôle d’une servante méprisée et inférieure à sa maîtresse. Ensuite, la pièce s’écarte du théâtre classique par un second thèmechoquant, soit la violence. Dans la pièce, elle prend une forme physique et verbale. D’une part, la violence physique est représentée avec l’intention de tuer Madame avec un tilleul empoisonné : «Mets-en dix. Dans son tilleul. Dix cachets de gardénal» (p.64). Ce passage fait allusion au meurtre de Madame, car une telle dose de ce somnifère pourrait être mortelle. D’autres parts, la violenceverbale est aussi présente tout au long de la pièce, notamment lorsque Claire joue le rôle de Madame : «Je hais les domestiques. J’en hais l’espèce odieuse et vile. Les domestiques n’appartiennent pas à l’humanité. Ils coulent. Ils sont une exhalaison qui traîne dans nos chambres, dans nos corridors, qui nous pénètre, nous entre par la bouche, qui nous corrompt. Moi, je vous vomis » (p.100). Ces parolesvéhiculent un mépris envers les bonnes et déshumanisent ces dernières en les comparants à une «espèce». De plus, elles sont considérées comme une espèce appart : «Les domestiques n’appartiennent pas à l’humanité » (p.100). Claire, dans la peau de Madame, va jusqu’à dire qu’elles sont si répugnantes qu’elle les vomit.

Ensuite, nous pouvons également voir que cette pièce n’est pas du genreclassique, puisqu’elle ne respecte pas la règle de la vraisemblance. Celle-ci veut que les spectateurs puissent se reconnaître dans les personnages ou dans le vécu de ces derniers. Cependant, ce n’est pas le cas ici. Premièrement, le jeu étrange auquel se livrent les bonnes a quelque chose d’illusoire. Il semble plutôt s’agir d’une pièce à l’intérieur d’une autre, donc d’une mise en abyme danslaquelle leur identité semble se confondre peu à peu : «Claire ou Solange, vous m’irritez – car je vous confonds, Claire ou Solange, vous m’irritez et me portez vers la colère.» (p. 97). Celle-ci vient également nuire à l’intrigue principale, puisqu’il devient difficile de distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas, à cause d’une confusion des rôles. Il nous prend un moment pour comprendre le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les bonnes
  • Les bonnes
  • pas bon
  • C bon la
  • les bonnes
  • Les Bonnes
  • les bonnes
  • Les bonnes.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !